GENEVA - Une nouvelle particule a été découverte au Centre européen de recherche nucléaire (CERN) en Suisse, compatible avec les caractéristiques du boson de Higgs, a annoncé mercredi le CERN.

Joe Incandela, responsable d'une des deux expériences ayant permis d'aboutir à ce résultat, a précisé que son équipe avait "observé" une nouvelle particule qui est un boson, le même type de particule que celui de Higgs, baptisé "la particule de Dieu". Il a qualifié les données de compatibles avec le boson de Higgs, clé pour comprendre pourquoi la matière a une masse qui, combinée à la gravité, donne son poids à un objet.

"Nous avons franchi une nouvelle étape dans notre compréhension de la nature", a déclaré pour sa part le directeur général du CERN, Rolf Heuer. "La découverte d'une particule dont les caractéristiques sont compatibles avec celles du boson de Higgs ouvre la voie à des études plus poussées, exigeant davantage de statistiques, qui établiront les propriétés de la nouvelle particule; elle devrait par ailleurs lever le voile sur d'autres mystères de notre univers."

Deux équipes indépendantes ont dit avoir "observé" ce boson. Les dirigeants de ces deux équipes -Joe Incandela, responsable de l'expérience CMS (avec 2.100 scientifiques), et Fabiola Gianotti, responsable de l'expérience ATLAS (avec 3.000 scientifiques)- ont présenté chacun en termes scientifiques compliqués les résultats de leurs travaux.

"Je vais les féliciter pour le travail, même si tout n'est pas complètement encore terminé", a déclaré à Paris Geneviève Fioraso, la ministre française de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, à la sortie du conseil des ministres. "On parle d'une observation, pas encore d'une découverte, mais c'est quelque chose qui est assez révolutionnaire et que la physique attend depuis très, très longtemps (...) Quand les chercheurs font des choses exceptionnelles, il faut les en remercier, il faut les soutenir, il faut le faire savoir", a-t-elle ajouté.

Un peu plus tard, dans un communiqué, elle a précisé que "l'ensemble de la communauté française (CNRS, CEA, universités)" s'était "impliquée depuis le tout début dans cette aventure", et y avait "contribué de façon remarquable et très visible". "La confirmation de la découverte d'une nouvelle particule dont les caractéristiques sont compatibles avec celles du boson de Higgs, représente le couronnement d'une vision et d'un effort collectif de la part des Etats membres du CERN, dont la France, et de tous les états qui se sont associés, au nom de la connaissance universelle", a-t-elle ajouté. AP

ljg/cb/v/com/pyr