NOUVELLES

La Libye, riche pays pétrolier sans une véritable armée

04/07/2012 04:57 EDT | Actualisé 02/09/2012 05:12 EDT

La Libye, riche pays pétrolier, élit le 7 juillet une Assemblée constituante, premier scrutin national depuis la chute en octobre 2011 de Mouammar Kadhafi après 42 ans de règne.

SITUATION GEOGRAPHIQUE: Etat d'Afrique, désertique à 93%, au bord de la Méditerranée, la Libye partage ses frontières avec la Tunisie et l'Algérie à l'ouest, le Tchad au sud, l'Egypte à l'est et le Soudan au sud-est.

SUPERFICIE: 1.759.540 km2.

POPULATION: 6,355 millions d'habitants (Banque mondiale 2010). Le pays comptait un million et demi d'immigrés, essentiellement africains, soit près de 20% de la population totale avant le début de l'insurrection, en février 2011.

CAPITALE: Tripoli. Benghazi est la deuxième ville du pays, à 1.000 km à l'est de Tripoli.

LANGUE OFFICIELLE: Arabe.

RELIGION: Islam 97%, essentiellement des sunnites. 3% de chrétiens. Les lois en Libye sont inspirées de la charia (loi islamique).

HISTOIRE/REGIME: Siège de comptoirs grecs et phéniciens, conquis par les Romains, les Byzantins et les Turcs. Colonie italienne en 1912, la Libye devient indépendante en 1951, avec à sa tête le roi Mohammad Idriss al-Senoussi. Celui-ci est déposé le 1er septembre 1969 par le colonel Mouammar Kadhafi.

En 1977, Kadhafi proclame la "Jamahiriya arabe populaire et socialiste" ("République des masses"), qui confère au peuple le "pouvoir direct", après avoir, en 1976, exposé ses théories politiques dans le "Livre vert". Bien que n'ayant officiellement aucun rôle dans la gestion des affaires de l'Etat, le colonel Kadhafi est resté pendant ses 42 ans de règne la clé de voûte d'un système politique basé sur les "comités populaires".

En février 2011, un mouvement de contestation se déclenche à Benghazi avant de s'étendre et se transformer en conflit armé qui a abouti à la chute du régime, grâce à l'appui décisif d'une opération internationale lancée dès mars. Mouammar Kadhafi est tué le 20 octobre 2011 près de Syrte.

En attendant l'élection d'une Assemblée constituante, le pays est géré par le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion présidé par Moustapha Abdeljalil.

ECONOMIE: Membre de l'Opep, la Libye, un des principaux producteurs pétroliers en Afrique, produisait avant la guerre civile 1,6 million de barils par jour, représentant plus de 95% des exportations totales du pays et 75% du budget de l'Etat. Paralysée par le conflit, l'activité pétrolière a repris depuis août 2011 et la production devrait atteindre 1,35 million de barils par jour en 2012, selon le FMI.

Les réserves du pays sont évaluées à 44 milliards de barils de pétrole et 1,5 milliard de m3 de gaz.

La Libye, accusée de soutenir le terrorisme, a été soumise de 1992 à 2003 à des sanctions internationales.

Le pays importe près de 90% de ses besoins en nourriture et équipements.

PIB: 80,9 milliards USD en 2010 (FMI), 37,4 mds en 2011 (estimation FMI).

PIB/habitant: 12.300 USD (FMI), 5.800 en 2011 (estimation FMI).

Pour 2012, le FMI table sur environ 70% de croissance.

MONNAIE: Dinar libyen (0,79 dollar).

DEFENSE: L'armée est en cours de restructuration. Elle comptait sous Mouammar Kadhafi 76.000 hommes, dont 50.000 pour l'armée de terre, tandis qu'environ 40.000 volontaires formaient la Milice du peuple (réservistes), selon l'Institut international des études stratégiques (IISS, 2010).

Après la chute du régime, les nouvelles autorités peinent à construire une nouvelle armée, alors que des milices d'ex-rebelles ont puisé dans l'arsenal militaire de Mouammar Kadhafi et continuent à faire la loi.

bur-kd/alc/ila/cco

PLUS:afp