NOUVELLES

JO-2012 - Judo: vers un match France-Japon

04/07/2012 07:39 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

Le Japon, avec sa légendaire densité de champions, sera défié par une redoutable équipe de France emmenée par Teddy Riner, immense favori des poids lourds, lors des épreuves olympiques de judo de Londres.

On voit mal qui pourrait empêcher Riner, quintuple champion du monde de 23 ans, de conquérir son premier titre olympique après quatre années sans défaite chez les lourds et un seul faux pas en toutes catégories, en finale des Mondiaux-2010, au terme d'une décision abitrale contestée.

A l'époque, c'est Daiki Kamikawa, alors quasi inconnu, qui avait infligé au Français le pire camouflet de sa carrière. A ce titre, le jeune Japonais (22 ans) a été aujourd'hui retenu dans l'impitoyable sélection nippone pour tenter de renverser une nouvelle fois le recordman des titres mondiaux.

Outre Kamikawa, Riner aura sur sa route l'Allemand Andreas Toelzer, l'Ouzbek Abdullo Tangriev qui l'avait battu en demi-finale à Pékin, ou encore le Russe Alexander Mikhaylin, nouveau champion d'Europe.

Le Français sera pour l'occasion entouré d'une équipe de France solide comme rarement, riche de trois championnes du monde en titre, Audrey Tcheuméo (-78kg), Gévrise Emane (-63kg) et surtout Lucie Décosse, grande favorite des -70kg, et d'un champion d'Europe des -73kg, Ugo Legrand, en lice lui aussi pour la médaille.

Un tel casting pourrait contrarier l'objectif nippon de demeurer la première nation au classement olympique. Toujours hyper dominateur chez les dames, le Japon a un peu calé ces dernières années chez les messieurs. Seuls Masashi Ebinuma (-66 kg) et Riki Nakaya (-73 kg) aborderont les JO de Londres avec le statut de champion du monde.

En -60 kg, le Russe Rishod Sobirov est le maître incontesté. Tout comme le Coréen Kim-Jae Bun en -81 kg et le Grec Ilias Iliadis en -90 kg. Cela ne laisse plus beaucoup d'espace aux Japonais.

Chez les dames en revanche, les espoirs sont toujours au zénith avec Tomoko Fukumi (-48 kg), Misato Nakamura (-52 kg), Kaori Matsumoto (-57 kg) et Yoshie Ueno (-63 kg), un peu moins dans les catégories les plus lourdes.

Là, c'est la Chinoise Tong Wen qui règne sans conteste. Tenante du titre olympique, surmotivée par son année blanche (2010) consécutive à une suspension pour dopage finalement annulée, elle sera encore la grande favorite des Jeux.

cha/chc

PLUS:afp