NOUVELLES

JO-2012 - Haltérophilie: le mode d'emploi

04/07/2012 10:14 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

Mode d'emploi de l'haltérophilie aux jeux Olympiques de Londres (27 juillet au 12 août):

LES ORIGINES

On retrouve dès les Jeux de la Grèce antique des épreuves d'halteria, où les athlètes devaient soulever des masses en plomb avec chaque bras. A la fin du XIXe siècle, un premier classement mondial des hommes forts est apparu. Mais il faudra attendre 1920 pour voir la naissance de la Fédération internationale d'haltérophilie.

Ce sport était au programme des JO dès le début des Jeux de l'ère moderne, en 1896, à Athènes. Mais l'haltérophilie féminine a dû encore patienter plus d'un siècle avant de monter sur la scène olympique, en 2000, aux Jeux de Sydney.

Très marquée par le dopage, l'haltérophilie a longtemps souffert d'une très mauvaise réputation. Ce qui a notamment poussé la Fédération internationale, en 1998, à annuler tous les records et à redéfinir les catégories de poids.

LES EPREUVES

15 épreuves (8 masculines, 7 féminines

Epreuves masculines : -56 kg, -62 kg, -69 kg, -77 kg, -85 kg, -94 kg, -105 kg, +105 kg

Epreuves féminines : -48 kg, -53 kg, -58 kg, -63 kg, -69 kg, -75 kg, +75 kg

L'haltérophilie est une épreuve de force pure, chaque concurrent ayant pour objectif de soulever une barre lestée des haltères les plus lourds possible. Les haltérophiles exercent leur art sur une plateforme de 4 m sur 4 et de 10 cm de haut. Pour des raisons évidentes d'équité, les concurrents sont répartis en catégorie de poids. Les haltérophiles les plus puissants soulèvent plus de trois fois leur masse.

Dans chaque catégorie, les concurrents doivent soulever la barre selon deux techniques : l'arraché, où la barre est saisie au sol et brandie au dessus de la tête dans un seul mouvement, puis l'épaulé-jeté, dans lequel la barre est saisie au sol et d'abord posé sur les épaules avant, dans un second mouvement, d'être brandie au dessus de la tête à bout de bras.

LA COMPETITION

Format : à chaque poids de barre choisie, l'athlète dispose de trois tentatives maximum pour réussir son mouvement, que ce soit à l'arraché ou à l'épaulé-jeté. Le total retenu pour chaque athlète est le total des deux meilleurs mouvements pour chaque technique. En cas d'égalité de poids soulevé, l'haltérophile le plus léger est déclaré vainqueur.

Nombre de concurrents : 260, soit 156 hommes et 154 femmes. Chaque pays ne peut aligner que 10 athlètes au maximum, soit six hommes et quatre femmes, avec un maximum de deux représentants par catégorie.

Date des épreuves : du 28 juillet au 7 août, pause le 2 août

Site olympique : les épreuves d'haltérophilie auront lieu à l'ExCeL (pour Exhibition Center London), le plus grand site à accueillir les compétitions des JO de Londres, avec cinq pavillons différents pour sept sports au total. Situé hors du parc olympique, dans le quartier des docks, l'ExCeL, qui a ouvert ses portes en 2001, est à la base un centre d'exposition. Pendant les Jeux l'ExCeL sera relié par téléphérique à la North Greenwich Arena, un autre site des Jeux de l'autre côté de la Tamise.

bds-ol/jfm

PLUS:afp