NOUVELLES

HRW accuse la Jordanie de renvoyer des Palestiniens vers la Syrie

04/07/2012 07:19 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

L'organisation Human Rights Watch a accusé mercredi les autorités jordaniennes de placer en détention des Palestiniens ayant fui la Syrie et en avoir contraint certains à retourner dans ce pays, théâtre de violences depuis plus de 15 mois.

"Depuis avril 2012, les autorités ont détenu arbitrairement des Palestiniens fuyant la Syrie dans un centre de rétention de réfugiés, sans autre option en échange de leur libération qu'un retour en Syrie", a indiqué HRW dans un communiqué.

"Les autorités jordaniennes devraient traiter tous les Palestiniens de Syrie cherchant refuge en Jordanie de la même façon que les demandeurs d'asile syriens, qui sont autorisés à rester et à se déplacer librement en Jordanie après avoir passé des contrôles de sécurité et trouvé un parrain", a ajouté l'organisation, qui a interrogé des dizaines de réfugiés palestiniens.

Les Nations unies avaient évalué en mai à quelque 500 le nombre de réfugiés palestiniens en Syrie ayant fui en Jordanie depuis le début de la révolte contre le président Bachar al-Assad en mars 2011.

"A son crédit, la Jordanie a autorisé des dizaines de milliers de Syriens à traverser ses frontières illégalement et à circuler librement dans le pays, mais (Amman) traite différemment les Palestiniens fuyant" eux aussi la Syrie, a dénoncé Gerry Simpson, chercheur pour HRW.

La Jordanie, terre d'accueil de deux millions de réfugiés palestiniens, a accueilli 140.000 Syriens en fuite, dont 27.344 sont enregistrés auprès de l'ONU.

"Tous ceux fuyant la Syrie --Syriens comme Palestiniens-- devraient avoir le droit de demander asile en Jordanie (...) et ne devraient pas être contraints de retourner dans une zone de guerre", a ajouté M. Simpson, en soulignant qu'il n'existait "pas de justification pour expulser des gens vers un endroit où il existe un vrai risque pour leurs vies".

Selon lui, les responsables jordaniens ont contesté ces accusations.

En plus de 15 mois de révolte, la répression et, depuis quelques mois, les combats entre l'armée de Bachar al-Assad et les rebelles, ont fait plus de 16.500 morts en Syrie, en majorité des civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

akh/cco/vl

PLUS:afp