NOUVELLES

Greipel remporte la 4e étape du Tour de France, où Hesjedal est neuvième

04/07/2012 12:16 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

ROUEN, France - L'Allemand Andre Greipel a réussi à se placer en tête d'un sprint groupé, mercredi, pour remporter la quatrième étape du Tour de France après que plusieurs coureurs — dont le champion du monde Mark Cavendish — eurent été impliqués dans une collision de fin de parcours.

Le Suisse Fabian Cancellara n'a pas été affecté par l'incident et il a conservé pour une cinquième journée son avance au classement général.

«Il suffit d'un rien pour qu'une grosse chute se produise. Je suis chanceux et heureux de m'en être sorti, a reconnu Cancellara. Mais ce n'est jamais agréable non plus de voir les autres tomber. Il n'y a qu'un millième de seconde pour réagir, aller à droite ou à gauche, ou essayer de sauter par-dessus celui qui vient de tomber.»

Avec un peu plus de 3 km à faire au tracé de 214,5 km reliant Abbeville à Rouen, Cavendish a chuté et éraflé son maillot arc-en-ciel de champion du monde. Il est remonté en selle et a complété l'étape avec peine.

Cavendish n'étant plus une menace, Greipel a surgi du groupe aminci de sprinteurs et entrepris de plein fouet le dernier droit, pour finalement croiser la ligne d'arrivée une fraction de seconde devant l'Italien Alessandro Petacchi and et le Néerlandais Tom Veelers.

«C'est ce que nous voulions. C'est une bonne victoire», a commenté Greipel après avoir signé la 14e victoire de la saison, toutes compétitions confondues — et l'une de ses plus belles sur le plan émotif.

Il a dit ne pas avoir accordé tellement d'attention à l'accident.

«J'ai entendu quelque chose derrière moi. Mais à 60 km/h, tu ne te préoccupes pas de ce qui arrive derrière, a déclaré le coureur de l'équipe Lotto-Belisol. Je n'ai pas vu l'accident. Évidemment, ça fait partie de la course, mais c'est toujours déplaisant de voir ces photos-là.»

«J'ai l'impression qu'une chute aurait déjà pu se produire à 30 km de l'arrivée, a quant à lui décrit Cancellara. Nous roulions à 60 km/h, avec le vent dans le dos, il y avait des spectateurs, des aménagements urbains. L'ambiance était déjà nerveuse bien avant l'arrivée. Et nous savons très bien que plus on s'approche de l'arrivée, plus c'est risqué.»

Le Canadien Ryder Hesjedal a fini 45e de l'étape et a glissé d'un rang au classement général, se retrouvant neuvième.

Cancellara a remporté le prologue dès le premier jour du Tour, samedi, et il porte le maillot jaune depuis ce temps. Au général, il avait une avance de sept secondes sur le Britannique Bradley Wiggins, qui est deuxième.

Le champion en titre Cadel Evans était à 17 secondes en septième place.

Les Français David Moncoutie et Anthony Delaplace ainsi que le Japonais Yukiya Arashiro se sont détachés du peloton en début d'étape et ont pris une avance allant jusqu'à 8:40 au 16e kilomètre, mais ils ont été rattrapés avec environ 10 km à parcourir.

La cinquième étape prévue jeudi promet de donner lieu à un autre sprint groupé, à l'issue d'un parcours de 122 km sur une majorité de plat allant de Rouen à Saint-Quentin, au nord de Paris.

PLUS:pc