NOUVELLES

GP de Grande-Bretagne - Maria De Villota accidentée mardi a perdu un oeil (écurie)

04/07/2012 11:29 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

L'Espagnole Maria De Villota, pilote d'essai de Marussia F1 (ex-Virgin), gravement blessée mardi matin lors d'une séance de tests en ligne droite avant le Grand Prix de Grande-Bretagne, a perdu un oeil, selon l'écurie de Formule 1, mercredi.

L'accident a eu lieu mardi matin lors d'une séance d'essais sur l'aérodrome de Duxford, dans le Cambridgeshire lorsque de la voiture de l'Espagnole a percuté une camion de son écurie alors qu'elle faisait ses débuts au volant d'une monoplace de l'écurie Marussia.

"C'est avec une grande tristesse que je dois annoncer qu'en raison de ses blessures, Maria a perdu l'usage de son oeil droit", a indiqué John Booth, le patron de l'écurie Marussia dans un communiqué.

"Maria est sortie de la salle d'opération mercredi matin après une longue intervention pour traiter les sérieuses blessures au visage et à la tête qu'elle a reçues dans l'accident", a-t-il ajouté.

Marussia a précisé que la famille de Maria De Villota était à son chevet: "Nous vous demandons patience et compréhension en ce qui concerne des informations sur l'évolution de son état de santé. Nous vous donnerons d'autres informations quand le moment sera venu et quand sa famille l'estimera possible", a insisté le patron de l'écurie à destination de la presse.

Marussia a par ailleurs indiqué qu'elle avait lancé "une enquête très approfondie sur les circonstances de l'accident".

Selon un journaliste de la BBC qui a assisté à l'accident, l'Espagnole "a accéléré, d'une manière inexplicable, (puis) est passée au milieu des gens et s'est fracassée contre le côté du camion".

"Le haut de la voiture et son casque ont pris l'essentiel du choc", a-t-il rappelé.

De Villota, 32 ans, a été désignée pilote d'essai de Marussia début mars. Elle est la fille d'Emilio De Villota, qui avait disputé deux Grands Prix en 1977, dans une McLaren. Elle avait déjà roulé dans une F1, l'an dernier, au volant d'une Lotus-Renault sur le circuit Paul Ricard HTTT, dans le Var.

C'était sa première sortie en tant que pilote d'essai, afin de tester un nouveau package aérodynamique sur la Marussia que piloteront le Français Charles Pic et l'Allemand Timo Glock à partir de vendredi sur le circuit de Silverstone, en vue du GP de Grande-Bretagne dimanche, 8e manche du Championnat du monde de F1.

Une seule autre femme, l'Ecossaise Susie Wolff, 29 ans, pilote Mercedes en DTM, le championnat allemand des voitures de tourisme, est pilote d'essai actuellement en Formule 1, mais elle n'a pas encore roulé au volant de sa monoplace.

Deux femmes ont déjà couru en F1, les Italiennes Maria Teresa de Filippis, qui a disputé trois Grands Prix en 1958 (10e au GP de Belgique), et Lella Lombardi, qui en a couru 12 en 1975 (6e au GP d'Espagne) et 1976. Trois autres ont essayé mais sans réussir à se qualifier, l'Anglaise Divina Galica, en 1976 et 1978, la Sud-Africaine Désirée Wilson, en 1980, et l'Italienne Giovanna Amati, en 1992.

jdg/jr/jfm

PLUS:afp