Huffpost Canada Quebec qc

Festival international de jazz de Montréal : La fête disco du groupe Escort (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
ESCORT
Adeline Michèle de la formation Escort. (Crédit photo: Marc Young) | Marc Young

Ce soir, la place des Festivals de Montréal s’est transformée en énorme piste de danse! 16 des 17 membres de la formation américaine Escort étaient présents pour en mettre plein la vue à la foule montréalaise qui, même si elle ne connaissait que très peu le groupe, s’est trémoussée au son d’un disco bien moderne. Non seulement Escort se produisait pour la toute première fois en sol canadien, mais en plus, le groupe lançait aujourd’hui son album éponyme partout au pays.

Si l’on se fiait aux critiques qui avaient été faites par nos voisins du Sud, on pouvait y comprendre que la musique d’Escort prend vraiment vie sur scène avec des prestations hyper rafraîchissantes. Ce soir, les festivaliers présents peuvent en témoigner. Durant les premières chansons, ils se dandinaient tranquillement, un peu comme s’ils dansaient avec gêne dans un party de Noël de 1974. Puis, plus le spectacle avançait, plus la foule s’enflammait. Certains spectateurs se sont transformés en réels danseurs du film Une Nuit au Roxbury. Il faut croire que Montréal avait le cœur à la fête ; la Place des festivals était bondée.

«On va revenir très bientôt»

À peine la performance entamée que la chanteuse Adeline Michèle exprimait son amour pour la ville. «On va revenir très bientôt car on vous aime déjà tellement !», a-t-elle lancé, avant d’interpréter le premier titre de l’album, la festive Chameleon. Il était d’ailleurs impossible de la quitter des yeux ; dans sa robe bleue tachetée et échancrée aux cuisses, elle rayonnait ! Elle prenait même de petits airs de Donna Summer ; par sa voix, ses déhanchements. À entendre le refrain de Sailboat, en première portion de spectacle, on pouvait croire entendre Upside Down… Quelques minutes plus tard, elle a carrément attaqué la pièce Bad Girls, moment fort apprécié des festivaliers.

Un album conçu pour les planches

En concert, il y a une forte cohésion entre les musiciens et les chansons ont toutes une «twist» bien à elles ! Les titres Cocaine et Make me over ont particulièrement retenus l’attention. Par contre, il en est différent sur disque. On n’y retrouve pas le même plaisir qu’à voir les musiciens sur scène. L’album se fait un peu plus linéaire. Non pas qu’il soit ennuyeux, mais les pièces sont interprétées avec moins d’extravagance. On ressent une certaine uniformité. Quant aux sujets exploités dans les textes, Adeline expliquait que la formation a mis complètement l’accent sur la fête. « Les thèmes généraux sont assez simples. On parle de joie de vivre, de fête, un peu d’amour, des plaisirs de la vie, c’est tout léger. On veut divertir et faire bouger ».

À vous de découvrir Escort ; l’album est maintenant disponible sur iTunes et chez les disquaires.

EN IMAGES:

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Festival international de jazz de Montréal: 3 juillet 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction