NOUVELLES

Conscription/religion: le N°2 du gouvernement Netanyahu menace de partir

04/07/2012 06:41 EDT | Actualisé 03/09/2012 05:12 EDT

Le vice-Premier ministre israélien Shaul Mofaz a sommé mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu d'entériner des recommandations sur la circonscription des juifs ultra-orthodoxes, sous peine de quitter la coalition.

"Le Premier ministre doit entériner les recommandations de la commission Plesner. C'est la condition de notre maintien au sein de la coalition gouvernementale", a affirmé M. Mofaz dans un point de presse.

Selon les médias, Shaul Mofaz, chef du parti centriste Kadima, a donné "quelques jours" à M. Netanyahu pour répondre à sa demande.

"Il (Netanyahu) doit faire preuve de leadership. Il faut créer une nouvelle réalité sociale en Israël: c'est pour cela que nous sommes entrés au gouvernement", a intimé M. Mofaz.

Le président d'une commission officielle, le député du Kadima Yohanan Plesner (bien: Plesner), a proposé mercredi une conscription obligatoire pour les juifs orthodoxes et un service civil pour la minorité arabe, deux catégories jusqu'à présent dispensées d'obligations militaires.

La commission recommande que "tous les juifs orthodoxes âgés de plus de 18 ans soient soumis à un service militaire ou civil obligatoire, certains pouvant toutefois poursuivre leurs études et surseoir à leur conscription jusqu'à l'âge de 22 ans", a affirmé M. Plesner lors d'une conférence de presse.

Elle préconise "d'appliquer le principe d'une responsabilité personnelle à ceux qui chercheraient à échapper à leurs obligations, ce qui revient à leur imposer des pénalités" sous forme de suppression d'avantages fiscaux et sociaux, a-t-il poursuivi.

Toujours selon ce rapport, "des dispositions doivent aussi être prises pour que des dizaines de milliers de ressortissants, dont les jeunes de la communauté arabe, assument leur part du fardeau en effectuant un service civil".

"Nous avons le devoir de formuler une nouvelle loi sur la conscription, faute de quoi quelque 60.000 jeunes juifs orthodoxes seraient considérés comme déserteurs à compter du 1er août", a poursuivi M. Plessner.

Il faisait allusion à la "loi Tal" qui exempte de facto du service militaire les juifs ultra-orthodoxes et la minorité arabe, jugée anticonstitutionnelle par la Cour suprême, et qui doit être remplacée d'ici le 31 juillet.

M. Plessner a indiqué présenter "à titre individuel" les recommandations de la commission, "fruit d'un mois et demi de travail et de consultations avec des dizaines d'experts".

La commission a été dissoute lundi par M. Netanyahu au motif qu'elle n'était "pas parvenue à un accord sur les grandes lignes d'un projet en raison du retrait de plusieurs de ses membres et de son incapacité à formuler des recommandations susceptibles d'obtenir la majorité au Parlement".

Le service militaire obligatoire est de 3 ans pour les hommes et de 2 ans pour les femmes.

ChW/agr/vl

PLUS:afp