NOUVELLES

Tour de France - 3e étape: déclarations

03/07/2012 12:24 EDT | Actualisé 02/09/2012 05:12 EDT

Peter Velits (SVK/Omega Pharma), 3e de l'étape: "Avec +Chava+ (Sylvain Chavanel) devant, c'était parfait. A la fin, j'ai tenté ma chance mais ce n'est pas facile de battre Sagan. J'étais dans le sillage de Boasson Hagen mais je ne pouvais pas coller à sa roue. Dans ces conditions, terminer troisième, ce n'est pas trop mal..."

Cadel Evans (AUS/BMC), 6e: "Avec 198 coureurs dans le peloton, des routes étroites et tout le monde qui veut être dans les 20 premières places tout au long de la journée, il faut se battre. C'est ce que Quinziato, Burghardt et George (Hincapie) savent très bien faire. Il y avait de la tension toute la journée. On ne peut pas retirer les mains des freins même une seconde. Je me sens mieux chaque jour et l'équipe retrouve ses habitudes. A partir de samedi, c'est là que ça va vraiment compter."

Alejandro Valverde (ESP/Movistar), 23e de l'étape: "C'est le Tour: beaucoup de nervosité, beaucoup de danger. Pour le moment, notre objectif est intact: on a roulé devant, j'ai passé la journée malgré les chutes et je n'ai pas perdu de temps. J'avais de bonnes jambes dans les ascensions, mais j'ai été pris dans la dernière chute. J'adorerais disputer un final comme ça face à Sagan. Il faut le féliciter, il montre qu'il est le meilleur sur ces arrivées. On n'a pas eu beaucoup de chance, ni moi, ni Rojas (abandon)."

Sylvain Chavanel (FRA/Omega Pharma), 41e: "J'essaye, je n'attends pas comme certains coureurs, je ne suis pas un coureur qui calcule trop, je me fais plaisir dans ces moments-là. J'ai été pris dans la chute de Philippe Gilbert, j'ai fait un gros effort pour rentrer. Ce sont des efforts qu'on paie dans le final. J'étais surpris au (dernier) kilomètre, ça remontait après le virage, ça m'a un peu cassé les jambes. Je n'ai pas de regrets. Je sais qu'au sprint je ne vais pas gagner. J'aurais attendu, je n'aurais pas fait mieux."

Philippe Gilbert (BEL/BMC), 168e: "J'ai été pris dans une chute à un endroit où la route était étroite. Je suis remonté rapidement sur le vélo mais ma chaussure gauche était cassée. Le pied sortait à chaque fois que je tirais sur la pédale. Je ne pouvais pas mettre de force. Je me suis retrouvé dans un groupe loin de la tête. Le temps de changer de chaussure, c'était fini."

Sean Yates, directeur sportif de Sky: "Ca a été une dure journée. C'est le Tour et c'est parfois chaotique. Kosta (Konstantin Siutsou) en a été la victime aujourd'hui (mardi). Il va nous manquer dans les deux semaines et demie qui viennent. Eddy (Boasson Hagen, 2e) a bien joué sa chance mais Sagan était au-dessus. Le plus important pour nous était que Bradley rentre intact et ne perde pas de temps. Mais on est triste pour Kosta."

sva/bvo

PLUS:afp