NOUVELLES

Les sabotages d'oléoducs ont fait perdre au Yémen 4 mds de dollars (ministre)

03/07/2012 03:08 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

Les multiples sabotages d'oléoducs liés aux violences pendant la contestation ayant conduit au départ du président Ali Abdallah Saleh, ont fait perdre au Yémen plus de 4 milliards de dollars, selon un ministre yéménite.

Cité par l'agence officielle Saba, le ministre du Pétrole et des Minerais, Hicham Charaf Abdallah a indiqué que les pertes occasionnées par les sabotages fréquents sur les oléoducs, notamment celui de Ras Issa sur la Mer rouge ont causé un manque à gagner pour l'Etat de plus de 4 mds de dollars.

Les sabotages d'oléoducs et de gazoducs sont fréquents au Yémen. Ils sont le fait de tribus voulant faire aboutir des demandes auprès des autorités ou de membres présumés d'Al-Qaïda, implanté dans le sud et l'est du pays.

Le Yémen est un petit pays producteur de pétrole, avec une production quotidienne de quelque 300.000 barils, destinée en particulier à l'exportation.

Abdallah Saleh, qui a dirigé le Yémen sans partage pendant 33 ans, avait accepté sous la pression de la rue et de la communauté internationale de céder le pouvoir à son vice-président en février dernier.

Le Yémen a reçu en mai des promesses d'aide de quatre milliards de dollars de donateurs craignant l'effondrement économique de ce pays meurtri par les violences et menacé par Al-Qaïda, dont 3,25 milliards de la seule Arabie saoudite.

bur-ls/hj/sw

PLUS:afp