NOUVELLES

JO-2012/Natation - Sélections américaines: les USA sortent l'armada

03/07/2012 03:55 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis vont partir pour les jeux Olympiques avec une armada de nageurs dotés des plus grandes ambitions, dans le sillage de Michael Phelps, Ryan Lochte et Missy Franklin, même si les dirigeants américains ont refusé de se fixer un objectif de médailles.

Les sélections américaines se sont conclues lundi à Omaha (Nebraska) par l'échec de Dara Torres, 45 ans, à se qualifier pour ses sixièmes JO et l'annonce que Michael Phelps disputerait finalement sept épreuves et non huit comme à Pékin, où il avait enlevé autant de titres pour en totaliser quatorze.

Nul doute que les Etats-Unis voudront rester en tête du tableau des médailles de la natation, comme ils font depuis 1992, et égaler leurs 31 breloques de Pékin. Ils ont clairement les armes pour le faire.

A moins d'un mois des Jeux, les "Trials" ont en effet redonné un aperçu au reste du monde de la densité et la qualité de la natation US.

Les Australiens et les Français, qui ont organisé leurs sélections en mars, ont dû prendre bonne note des temps "claqués" pendant huit jours dans le bassin artificiel d'Omaha, sous les yeux de 12.000 spectateurs par soir.

Les Américains y ont réalisé douze meilleures performances de la saison (MPM), dont sept chez les dames, même si c'est l'essence de la formule des "Trials" (seuls les deux premiers sont qualifiés) de pousser à la performance.

"C'est une bonne chose que d'avoir nos sélections si tard, car je suis sûr que le reste du monde se demande s'il peuvent revenir (après leurs sélections de mars, ndlr) au niveau de performance qui est le nôtre actuellement", analyse Gregg Troy, l'entraîneur de l'équipe masculine olympique.

"On sait où on en est et on est dans une bonne situation", ajoute Troy.

Les têtes de pont américaines à Londres seront sans conteste le trio Phelps-Lochte-Franklin, qui devraient nager sept épreuves chacun.

Ils ont quatre épreuves individuelles au programme et, sauf surprise, devrait être alignés sur les trois relais.

La saine rivalité entre Phelps, qui a réalisé trois MPM à Omaha, et Lochte devrait passionner le public américain, au grand bonheur de la chaîne NBC, détentrice des droits de diffusion des Jeux et encore plus friande de natation depuis l'impensable exploit de Phelps à Pékin, qui avait passionné l'Amérique.

Depuis Pékin et les années de "décompression" de Phelps, Lochte a émergé comme le meilleur nageur du monde, mais l'élève de Bob Bowman est revenu fort et a retrouvé le goût de l'effort cette saison. Pas sûr que la domination de Lochte aux Mondiaux-2011 à Shanghai se reproduisent à Londres.

Les deux hommes forts ne se croiseront que sur les deux épreuves 4 nages (200 et 400 m) puisque Phelps s'est retiré du 200 m libre.

"Cette rivalité est bonne pour le sport et pour les deux athlètes mais il faut que le public américain comprenne qu'il y a d'autres nageurs dans le monde qui sont vraiment très forts", souligne Gregg Troy. Ce ne sera pas Michael contre Ryan et puis c'est tout. Même s'ils sont clairement prêts pour le défi."

A seulement 17 ans, le ciel semble être la seule limite de "Missy le missile". Elle est la première nageuse US à s'aligner sur autant d'épreuves aux jeux Olympiques. Une médaille à chaque course et la lycéenne du Colorado battrait le record de Nathalie Coughlin (6), son idole, établi à Pékin.

Derrière les trois stars, Rebecca Soni à la brasse, Allison Schmidt sur 200 et 400 m libre, Dana Vollmer sur 100 m papillon ou Elizabeth Beisel sur 400 m 4 nages seront des sacrées clientes à Londres, comme Matt Grevers sur 100 m dos.

Les "Trials" ont par ailleurs consacré les retours gagnants des ex retraités trentenaires Anthony Ervin (50 m), médaillé d'or en 2000, et Brendan Hansen (100 m brasse), médaillé d'argent en 2004 mais ont vu les "super mamies" Janet Evans, 40 ans, et Dara Torres, 45 ans, échoué dans leur folle quête olympique.

bpe-bb/jr

PLUS:afp