NOUVELLES

FMI: Lagarde "pas du tout d'humeur" à renégocier le plan d'aide à la Grèce

03/07/2012 02:57 EDT | Actualisé 02/09/2012 05:12 EDT

La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a déclaré mardi qu'elle n'était "pas du tout d'humeur" à renégocier le plan d'aide accordé à la Grèce par le FMI, l'Union européenne (UE) et la Banque centrale européenne (BCE).

"Je ne suis pas du tout d'humeur à négocier ou renégocier. Nous sommes d'humeur à trouver des faits", a lancé Mme Lagarde à la chaîne américaine CNBC, alors qu'une équipe de techniciens de la troïka UE-FMI-BCE est arrivée mardi à Athènes pour entamer les premiers contrôles des comptes grecs.

"Je suis sûre que (le gouvernement grec, ndlr) aura d'excellents chiffres à communiquer (...). J'ai très envie de savoir ce qui a été fait ces derniers mois pour se conformer au programme" fixé par les trois bailleurs de fonds internationaux, a-t-elle conclu.

Formé après deux élections législatives successives, le nouveau gouvernement grec se définit lui-même comme pro-européen mais il souhaite renégocier les conditions des prêts concédés à la Grèce qui ploie sous le fardeau de la dette.

Depuis 2010, la zone euro et le FMI ont débloqué deux paquets de prêts en faveur d'Athènes, d'un montant de 110 milliards d'euro puis de 130 milliards, en sus d'un effacement de 107 milliards de créances détenues par les prêteurs privés.

En contrepartie, Athènes s'était engagé à revenir à l'équilibre budgétaire d'ici fin 2014, avec la possibilité de repousser d'un an cette échéance si la croissance du pays restait lourdement négative.

jt/sl/sam

PLUS:afp