NOUVELLES

Des dizaines de milliers d'Américains privés de courant en pleine canicule

03/07/2012 11:17 EDT | Actualisé 02/09/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Les équipes des fournisseurs d'électricité de l'est des États-Unis travaillaient d'arrache-pied mardi pour rétablir le courant dans plus d'un million de foyers, alors que la frustration de la population grandit, quatre jours après les puissants orages qui ont fait au moins 24 morts dans la région.

Les autorités ont prévenu que le bilan des victimes pourrait augmenter à cause de la chaleur accablante et des fumées toxiques produites par les générateurs utilisés pour pallier le manque de courant.

Plus de 1,2 million de foyers et d'entreprises étaient toujours privés d'électricité mardi dans sept États et dans la capitale, Washington.

Les vents puissants qui ont balayé la région vendredi soir ont fait tomber des arbres et des branches sur les lignes électriques et les tours de transmission, provoquant une avalanche de pannes.

Les responsables des entreprises d'électricité ont prévenu que plusieurs quartiers pourraient être privés de courant jusqu'à la fin de la semaine, voire plus. Les autorités publiques et les citoyens sont de plus en plus impatients.

«La même chose se produit d'année en année et on dirait qu'ils ne sont jamais préparés», a déclaré John Murphy, un résidant de Washington qui attend toujours que l'électricité revienne chez lui.

Le phénomène météo qui a frappé la côte est des États-Unis vendredi est connu sous le nom de «derecho». Il prend la forme d'une longue ligne orageuse ayant une longue durée de vie et qui se déplace très rapidement.

Les orages ont frappé très rapidement et les autorités n'ont pas eu le temps de lancer des avertissements. Les vents étaient aussi destructeurs que ceux d'un ouragan, mais dans le cas d'une tempête tropicale, les autorités ont généralement plusieurs jours pour prévenir la population et déployer des équipes de secours.

Les fournisseurs d'électricité américains ont dû attendre plusieurs jours pour obtenir des renforts venant d'aussi loin que du Québec. Des équipes d'urgence composées notamment d'employés d'Hydro-Québec et d'Hydro One, de l'Ontario, ont été dépêchées sur place pour aider à la réparation des lignes électriques et des tours de transmission endommagées.

Le mercure a dépassé les 40 degrés Celsius au cours des derniers jours dans certaines régions de l'est des États-Unis. De nombreuses personnes malades ou âgées, particulièrement vulnérables à la chaleur extrême, ont trouvé refuge dans des hôtels ou des sous-sols.

PLUS:pc