Il a été question du conflit étudiant sur la majorité des unes des principaux quotidiens montréalais au cours des derniers mois, selon une étude de la firme d'analyse des médias Influence Communication.

Entre le 15 février et le 9 juin 2012, 63 % des pages couverture du Journal de Montréal, de La Presse, de The Gazette et du Devoir ont fait mention du conflit étudiant.

C'est le Journal de Montréal qui a le moins couvert le conflit avec moins de la moitié de ses unes, alors que les autres quotidiens y ont consacré une place sur le deux tiers de leurs pages couverture.

  • La Presse  : 74,5 %
  • Le Devoir : 73,5 %
  • The Gazette : 73 %
  • Le Journal de Montréal : 42 %

Le Journal de Montréal et The Gazette ont tardé à parler du conflit étudiant sur leurs pages de couverture, le mentionnant à partir du 24 février. Il en était question dès le 15 février dans La Presse et Le Devoir.

La violence selon les médias

Le rapport souligne par ailleurs que Le Devoir est le quotidien qui a présenté le plus de manifestations pacifiques. Le tiers des unes de ce journal sur le conflit étudiant montraient des photos de manifestations pacifiques, contre 17 % qui présentaient de la violence. Le ratio est inversé dans le cas du Journal de Montréal, le quotidien qui a le plus tablé sur la violence.

Quant aux photos utilisées sur les pages couvertures de quotidiens, elles représentaient le plus souvent des manifestations pacifiques (26 %). Des signes de violences se retrouvaient sur une page couverture sur cinq (21 %), aucune photo dans 21 % d'entre elles et des leaders étudiants dans un peu plus de 5 %.

Pendant toute la période analysée, Le Journal de Montréal n'a pas mis en une de photos de leaders étudiants, souligne aussi l'étude d'Influence Communication.

Le rapport ne prend pas en compte la journée du dimanche, où seul le Journal de Montréal est publié.

Loading Slideshow...