NOUVELLES

Amnistie internationale dénonce les violences de la police grecque

03/07/2012 09:19 EDT | Actualisé 02/09/2012 05:12 EDT

ATHÈNES, Grèce - La police grecque a régulièrement recours à la violence contre les manifestants, les migrants et les suspects placés en garde à vue, dénonce l'organisation Amnistie internationale dans un rapport rendu public mardi.

L'organisation de défense des droits de la personne précise avoir enquêté sur la période 2008-2012, même si certaines affaires remontent jusqu'à 2001. Amnistie internationale fait état d'accusations de violence, de mauvais traitements et de torture formulées par des manifestants et des migrants à l'encontre de la police grecque.

L'organisation déplore aussi un manque d'impartialité dans les enquêtes menées sur ces incidents et affirme que dans certains cas, les autorités n'ont pas tenu compte des demandes de soins médicaux rapides ou d'accès à un avocat.

Selon le rapport, les autorités grecques n'ont reconnaissent pas l'ampleur du problème, ce qui a favorisé le développement d'un climat d'impunité.

PLUS:pc