NOUVELLES

Une agence américaine suggère une amende de 3,7 millions $ contre Enbridge

02/07/2012 11:57 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

TRAVERSE CITY, États-Unis - Un organisme de surveillance des États-Unis suggère d'imposer une sanction civile de 3,7 millions $ à la société canadienne Enbridge (TSX:ENB) à la suite d'un déversement de pétrole dans la rivière Kalamazoo, au Michigan, causé par la rupture d'un oléoduc en juillet 2010.

Ce bris a mené à la fuite de plus de 3 millions de litres de pétrole dans la rivière Kalamazoo et l'un de ses affluents.

Une agence rattachée au Bureau du transport des États-Unis et responsable de la sûreté du transport de matières dangereuses par pipeline, énumère 24 transgressions des normes, incluant l'échec à régler des problèmes de corrosion qui auraient été découverts dès 2004 dans les joints de conduite endommagés.

L'agence soutient aussi que la société de Calgary avait été incapable de détecter le bris et ce 17 heures après qu'il soit survenu lors d'un arrêt planifié des activités. En fait, mentionne l'agence, des employés d'Enbridge ont, en deux occasions, réactivé l'oléoduc même s'ils avaient reçu de nombreuses alertes et «des indications de conditions d'opérations anormales» à son centre de contrôle.

Enbridge a 30 jours pour répondre. Elle pourrait accepter les conclusions de l'agence et payer l'amende ou demander la tenue d'une audience devant un juge administratif.

PLUS:pc