NOUVELLES

Neuf ouvriers du bâtiment "massacrés" dans le Nord-Est du Nigeria (armée)

02/07/2012 02:10 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

Neuf ouvriers du bâtiment ont été "massacrés" tôt lundi matin à Maiduguri, berceau du groupe islamiste Boko Haram, dans le Nord-Est du Nigeria, a annoncé l'armée.

Les victimes, qui travaillaient à la mosquée centrale de la ville, ont été "massacrées" par des inconnus dans la nuit de dimanche à lundi, a déclaré la force spéciale (JTF) dans un communiqué diffusé à Abuja. Le texte ne précise pas comment ils ont été tués.

Un haut responsable de l'armée, qui a demandé à garder l'anonymat, a indiqué dans un SMS à l'AFP que les ouvriers auraient été tués par des membres présumés de Boko Haram.

"Ce sont probablement des terroristes de Boko Haram qui les ont massacrés", a-t-il dit, précisant que les victimes "sont nigérianes".

"Les victimes habitaient un complexe situé dans la zone de Bolori" à Maiduguri, a précisé l'armée. "Les troupes de la JTF se sont précipitées vers le compexe et ont vu les corps qui ont été déposés à la morgue" d'un hôpital, a-t-elle ajouté.

L'armée ajoute n'avoir procédé à aucune arrestation et poursuivre ses efforts pour retrouver les assaillants.

Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, et Damaturu, capitale de l'Etat voisin de Yobe, ont fréquemment été frappées par des attaques menées par Boko Haram. Le groupe est considéré comme responsable de la mort de plus d'un millier de personnes depuis la mi-2009 dans l'ensemble du Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique et premier producteur de brut du continent.

str-ade/sd/jlb

PLUS:afp