NOUVELLES

L'OCI déplore la destruction de mausolées à Tombouctou

02/07/2012 08:18 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

L'Organisation de coopération islamique (OCI), qui compte 57 membres, a déploré lundi la destruction de mausolées à Tombouctou au Mali par des islamistes extrémistes, plaidant pour la préservation d'un "patrimoine islamique".

Dans un communiqué, un porte-parole de l'OCI a "déploré" la destruction de ces mausolées qui "font partie de notre riche patrimoine islamique au Mali et qui ne doivent pas être détruits ou mis en danger par des éléments fanatiques".

Il a invité les autorités maliennes à "prendre les mesures nécessaires et appropriées pour la protection et la préservation des sites historiques" de Tombouctou.

Les islamistes qui contrôlent Tombouctou depuis trois mois, ont poursuivi lundi la destruction de biens religieux en brisant la porte sacrée d'une mosquée du XVème siècle, après avoir démoli pendant le week-end sept des seize mausolées de saints musulmans de la ville.

Après ces mausolées, le groupe armé Ansar Dine avait menacé ce week-end de s'en prendre aux mosquées de la ville, affirmant agir "au nom de Dieu" et en représailles à la décision de l'Unesco, le 28 juin, d'inscrire Tombouctou sur la liste du patrimoine mondial en péril.

Le gouvernement malien a également dénoncé pendant le week-end "la furie destructrice assimilable à des crimes de guerre" d'Ansar Dine, groupe allié , menaçant les auteurs de ces actes de poursuites au Mali et à l'étranger.

Les islamistes d'Ansar Dine mais également du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), alliés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ont profité d'un coup d'Etat militaire, le 22 mars à Bamako, pour accélérer leur progression dans tout le nord du Mali qu'ils contrôlent désormais au détriment de la rébellion touareg. Leur objectif est d'imposer la charia (loi islamique) dans tout le Mali.

aa/tm/sw

PLUS:afp