NOUVELLES

Les violences font trois morts lundi en Irak

02/07/2012 01:11 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

Trois personnes, dont deux membres d'une milice engagée contre Al-Qaïda, ont été tuées lundi lors de deux attaques distinctes dans le nord de l'Irak, a-t-on appris auprès de sources médicales et de sécurité.

Vers 20H00 (17H00 GMT), des inconnus ont ouvert la feu sur des membres des Sahwa à l'un de leurs barrages, dans le centre de Samarra, une ville majoritairement sunnite située à 110 km au nord de Bagdad.

Deux membres de cette milice anti-Al-Qaïda ont été tués, selon un colonel de la police de la ville. Un médecin de l'hôpital de Samara a confirmé ce bilan.

Formés fin 2006 par les chefs tribaux dans les régions sunnites, les Sahwa (Réveil en arabe) ont réussi à chasser la majorité des insurgés appartenant à Al-Qaïda, mais ces derniers mènent régulièrement des opérations de représailles.

A Mossoul, à 350 km au nord de la capitale irakienne, l'explosion d'une bombe placée en bord de route a tué un général à la retraite. Un autre général et trois civils ont été blessés, selon le lieutenant Khalaf Zaidan et le docteur Hamdan al-Ali, d'un hôpital de la ville.

Les violences en Irak ont considérablement diminué par rapport aux terribles années 2006 et 2007 mais demeurent courantes dans le pays, qui est en proie à une grave crise politique et à des tensions confessionnelles.

bur-gde/fc

PLUS:afp