NOUVELLES

Le ministre malien de la Défense évoque au Niger la crise dans son pays

02/07/2012 07:40 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

Le ministre malien de la Défense, le colonel-major Yamoussa Camara, a discuté dimanche à Niamey avec les autorités nigériennes des moyens de parvenir à une "sortie de crise consensuelle" dans son pays, ont indiqué lundi les médias officiels nigériens.

Sur la radio publique nigérienne, le ministre malien a dit s'être entretenu avec le Premier ministre nigérien Brigi Rafini de "tous les aspects concernant la gestion de la situation qui prévaut au Mali", dont le Nord est dominé par des groupes armés islamistes.

"Nous avons prospecté les approches de solution possibles pouvant permettre d'arriver à une sortie de crise consensuelle qui implique tous les acteurs le plus rapidement possible", a-t-il affirmé, sans plus de précision.

Le colonel-major Camara a expliqué qu'il allait "poursuivre les échanges" avec le ministre nigérien de la Défense "pour élaborer une stratégie d'approche qui s'inscrit dans les mêmes perspectives proposées par la Cédéao" (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest).

Par ailleurs, il a assuré que les récents affrontements entre les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), désormais en déroute, et les groupes islamistes allaient "contribuer à affaiblir ces forces".

Le président nigérien Mahamadou Issoufou, dont le pays, voisin du Mali, a été confronté par le passé à des rébellions touareg, pousse à une intervention armée de la Cédéao, sous mandat de l'ONU, pour chasser les groupes armés du Nord malien.

En sommet vendredi à Yamoussoukro, la Cédéao a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à "accélérer" en vue de l'adoption d'une résolution sur l'envoi d'une force au Mali, tout en approuvant la poursuite des négociations sous l'égide du président burkinabè et médiateur Blaise Compaoré.

bh/tmo

PLUS:afp