NOUVELLES

JO-2012 - Sélections américaines: un imbroglio, des +perfs+ et des échecs

02/07/2012 06:05 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis concluaient lundi à Eugene (Oregon) leurs sélections olympiques d'athlétisme, en majeure partie disputées sous des averses typiquement londoniennes et desquelles a émergé une équipe qui sera chargée de rapporter 30 médailles de Grande-Bretagne.

Retour sur les faits marquants des +Trials+, qui ont eu lieu dans la capitale de l'athlétisme aux Etats-Unis:

. L'imbroglio: la Fédération américaine s'est offert une belle polémique avec le cas d'égalité parfaite pour la 3e place du 100 m entre Allyson Felix et Jeneba Tarmoh (au millième près et malgré les deux photo-finish). Problème: l'USATF n'avait aucune procédure en place pour trancher un cas pareil, plus que rarissime, et a dû élaborer à la va-vite une procédure. Pour trancher le litige, la Fédération US avait prévu un duel entre les deux athlètes, lundi, à Hayward Field, en direct à la télé et en prime time. Mais ce beau scénario est tombé à l'eau, Jenebah Tarmoh décidant finalement de ne pas courir et offrant ainsi à Felix sa place aux JO de Londres. Tarmoh se rendra quand même à Londres dans l'équipe du relais 4x100 m. Quant à Felix, elle pourra faire le doublé 100-200 m. La raison de l'abandon de Tarmoh n'a pas été précisée par l'USATF.

. Le record: A 24 ans, Ashton Eaton a porté le record du monde du décathlon à 9039 points, effaçant de 13 points une marque vieille de onze ans (Roman Sebrle), alors que la première journée s'est entièrement déroulée sous la pluie. Avec Trey Hardee, champion du monde 2011 et 2e à Eugene, les Etats-Unis pourraient faire or-argent à Londres, comme aux Mondiaux de Daegu.

. Les +perfs+: huit meilleures performances mondiales (MPM) de la saison ont été établies à Eugene. Les noms à surveiller à Londres ? Eaton mais aussi Sanya Richards-Ross (400 m), qui vise un premier titre olympique, Allyson Felix (200 m), qui a couru le 200 m le plus rapide depuis 1991 (hors altitude), Aries Merritt et Jason Richardson (110 m haies), qui ont brisé les 13 secondes pour la première fois de leur carrière, Galen Rupp, auteur d'un beau doublé 5.000 m-10.000 m et qui ferraillera à Londres avec son +pote+ d'entraînement Mo Farah. LaShawn Merritt (400 m), Will Claye (longueur et triple saut), Reese Hoffa (poids) et Brittney Reese (longueur) peuvent porter haut la bannière étoilée.

. La question: que vaudront les sprinteurs Justin Gatlin, Tyson Gay et Wallace Spearmon face aux Jamaïcains ? Les Américains ont l'expérience et le vécu pour contester la fougue et le brio de Yohan Blake et Usain Bolt mais ont-ils encore la vitesse ? En 9.80 et 9.86 au 100 m, Gatlin et Gay ont prouvé que les choses seront peut-être plus serrées que prévues à Londres. Comme Spearmon au 200 m en 19.82 (vent trop favorable). Les sélections jamaïcaines ont montré que Bolt n'avait pas ses jambes de 2008 et 2009 et qu'il était friable mentalement au départ. Même s'il a le vent en poupe avec ses deux victoires en trois jours sur Bolt aux +Trials+, Blake est encore jeune.

Les échecs: l'impitoyable système des +Trials+ a fait son lot habituel de victimes de marque. Bryan Clay ne défendra pas son titre de champion olympique du décathlon après avoir fini 12e à Eugene, en raison d'un 0 au disque. En seigneur, il a quand même fini la compétition. Le lanceur de poids Adam Nelson, double médaillé d'argent olympique (2000, 2004) et champion du monde (2007), n'ira pas à Londres après sa 15e place en qualifications, sous des pluies torrentielles. Le sprinteur Walter Dix, médaillé de bronze sur 100 et 200 m aux JO-2008, s'est blessé en demi-finale du 100 m et a eu le tort de courir la finale (8e). Quelques jours plus tard, il n'était pas en état de s'aligner sur 200 m, sa spécialité. Sur 110 m haies, le troisième homme le plus rapide de l'histoire, David Oliver, ne sera pas du voyage (5e), victime du niveau stratosphérique des haies hautes aux Etats-Unis. Le tour de piste londonien se fera sans le champion olympique 2004, Jeremy Wariner (6e), tandis que sur les haies basses, Bershawn Jackson sera le grand absent américain. Le médaillé de bronze aux JO-2008 et champion du monde 2005 a pris la pire place (4e).

bpe/jcp/chc

PLUS:afp