NOUVELLES

JO-2012 - Les médailles précieusement gardées à la Tour de Londres

02/07/2012 03:50 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

Les médailles qui seront attribuées pendant les jeux Olympiques et paralympiques de Londres ont été enfermées lundi soir à la Tour de Londres, forteresse dans laquelle sont conservés les joyaux de la couronne britannique sous la protection de gardes.

Au total, 4.700 médailles d'or, d'argent et de bronze ont ainsi été mises en lieu sûr et ne sortiront de cette ancienne prison qu'à partir du 28 juillet, au lendemain de la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques.

L'arrivée des médailles a été accueillie par une fanfare, sous le regard des gardes de la Tour de Londres et de 150 écoliers lors d'une cérémonie à laquelle participait Sebastian Coe, président du comité organisateur des Jeux.

"Pour un sportif, gagner une médaille aux jeux Olympiques ou paralympiques représente la conclusion de milliers d'heures d'entraînement et l'accession au plus haut niveau", a souligné le Britannique, lui-même double médaillé d'or olympique sur 1.500 mètres.

Huit tonnes d'or, d'argent et de cuivre, provenant de mines aux Etats-Unis et de Mongolie, ont été nécessaires pour fabriquer ces médailles au Pays de Galles. Les "médailles d'or" sont en réalité faites à 92,5% d'argent et ne contiennent que 1,34% d'or, le reste étant du cuivre.

Les médailles olympiques ont été conçues par l'artiste David Watkins, les paralympiques par Lin Cheung.

La Tour de Londres, construite au 11e siècle par Guillaume Le Conquérant, est l'un des monuments historiques les plus célèbres de Londres. Cette ancienne prison qui a servi de lieu de tortures et d'exécutions, abrite depuis 1661 les joyaux de la couronne britannique.

Ces joyaux, comportant couronnes, sceptres, épées, bijoux, contiennent des diamants qui comptent parmi les plus gros du monde, et sont portés par les souverains britanniques lors des couronnements et d'autres événements officiels.

kjl-alm/eb

PLUS:afp