NOUVELLES

Israël accuse l'Iran d'avoir planifié des attentats anti-israéliens au Kenya

02/07/2012 04:07 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé lundi soir l'Iran d'avoir planifié des attentats anti-israéliens au Kenya, où deux ressortissants iraniens accusés de possession d'explosifs ont été récemment arrêtés.

"Le terrorisme iranien ne connaît pas de frontière. Après l'envoi, par l'Iran, de ses agents pour assassiner sur le sol américain l'ambassadeur d'Arabie saoudite, ce pays s'est livré à des attentats en Azerbaïdjan, à Bangkok, à Tbilissi, à New-Delhi et maintenant on vient de découvrir un projet d'attentat terroriste en Afrique", a indiqué un communiqué du bureau du Premier ministre.

"La communauté internationale doit lutter contre le principal acteur du terrorisme dans le monde", a ajouté le communiqué.

Deux ressortissants iraniens, dont la récente arrestation au Kenya a permis, selon la police, la découverte d'explosifs, ont été inculpés lundi dernier par un tribunal de Nairobi de "possession d'armes en vue de provoquer des blessures".

D'après l'acte d'accusation, la justice leur reproche la détention de 15 kg de RDX, un puissant explosif découvert à Mombasa après leur arrestation grâce, selon la police, aux renseignements fournis par les deux suspects.

Les deux Iraniens ont nié les accusations.

Le ministère iranien des Affaires étrangères avait indiqué samedi à Téhéran chercher à obtenir des informations sur eux, refusant de faire d'autre commentaire.

Selon les sites spécialisés, le RDX est un des explosifs militaires les plus puissants à l'heure actuelle. Mélangé à du PETN (penthrite), il permet la fabrication du Semtex. Il est également le principal composant du C-4 et de nombreux explosifs de la famille des plastics.

jlr/vl

PLUS:afp