NOUVELLES

BET Awards: le gratin des artistes afro-américains est récompensé à Los Angeles

02/07/2012 02:40 EDT | Actualisé 01/09/2012 05:12 EDT

La cérémonie des BET Awards aura été l'occasion pour les vedettes du R&B de rendre hommage, dimanche soir, à la défunte diva américaine Whitney Houston, lors d'une soirée où les gros mots ont coulé à flots tandis que les lauréats se succédaient sur scène pour cueillir leur prix.

La mère de Whitney Houston, Cissy, a arraché des larmes à l'auditoire — Beyoncé et Melanie Fiona incluses — avec sa vibrante interprétation de «Bridge Over Troubled Water».

Le frère de la chanteuse, Gary, a lui aussi foulé les planches du Shrine Auditorium, à Los Angeles, pour rendre hommage à l'interprète d'«I Will Always Love You», décédée dans un hôtel de Hollywood en février.

La cérémonie des BET Awards, qui récompense chaque année les meilleurs artistes afro-américains de la chanson aux États-Unis, aura cependant été marquée par une série de mots censurés lorsque les stars montaient chercher leur trophée.

Nicki Minaj, qui raflait pour une troisième fois consécutive le prix de la meilleure artiste féminine de hip-hop, a dit apprécier le travail de toutes ses collègues, avant de lancer une obscénité. Le rappeur Rick Ross a lui aussi été lourdement censuré pendant sa performance sur scène.

Kanye West et Jay-Z ont remporté le prix le plus prestigieux de la soirée, avec ceux de la meilleure formation et du meilleur vidéoclip, «Otis», succès de leur plus récent album «Watch the Throne».

Kanye West était en tête des nominations aux BET Awards, avec sept, suivi de près par Beyoncé, qui était nommée dans six catégories. Le prix du vidéo de l'année lui a d'ailleurs échappé au profit de son mari, Jay-Z, et de Kanye West. La star a déclaré être «tombée en amour avec la musique» en écoutant du R&B, réservant ses remerciements aux grandes voix de ce genre musical que sont Lauryn Hill, Mary J. Blige et Whitney Houston.

PLUS:pc