NOUVELLES

Trois morts dans des violences en Irak

01/07/2012 02:04 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

Trois personnes, dont un juge, ont été tuées dimanche dans des violences à travers l'Irak, a-t-on appris auprès de sources médicale et de sécurité.

A Mossoul (350 km au nord de Bagdad), le juge Abdel Latif Mohammed a été abattu alors qu'il rentrait chez lui en voiture, ont indiqué le lieutenant de police Mohammed al-Joubouri et le docteur Mahmoud Haddad du principal hôpital de la ville.

Trois engins placés en bordure d'une route à proximité de deux écoles de Tikrit (160 km au nord de la capitale irakienne) ont par ailleurs détoné alors que les écoliers passaient leurs examens de fin d'année. Un policier a été tué et deux autres blessés dans l'explosion, selon un officier de policier et une source médicale qui s'exprimaient sous couvert de l'anonymat.

Dans la province de Diyala (nord-est de Bagdad), des inconnus ont ouvert le feu à un barrage de l'armée, dans la ville de Khan Beni Saad, tuant le lieutenant Omar Ahmed et blessant deux autres soldats, selon un commandant de l'armée et un médecin.

En juin, au moins 282 personnes ont péri dans des attentats en Irak, selon un décompte effectué par l'AFP, soit bien plus que le bilan officiel fournis par les ministères de la Santé de l'Intérieur et de la Défense qui ont eux dénombré 131 victimes.

Les violences en Irak ont considérablement diminué par rapport aux terribles années 2006 et 2007 mais demeurent courantes dans le pays en proie à une grave crise politique.

bur-psr/gde/cco

PLUS:afp