NOUVELLES

Tour de France - 1re étape: déclarations

01/07/2012 12:39 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

Alejandro Valverde (ESP/Movistar), 6e de l'étape: "Après trois ans d'absence, je ne me souvenais plus du danger de la première semaine dans le Tour. C'est la course dans laquelle il y a le plus de tension. On a roulé devant toute la journée mais on a connu quelques chutes dans le final qui nous ont obligés à mettre pied à terre. On a dû faire un énorme effort pour revenir juste avant la dernière côte. J'ai doublé beaucoup de coureurs dans la montée. A 500 mètres de l'arrivée, on n'était pas loin du trio de tête et j'avais de bonnes jambes mais je me suis retrouvé coincé entre une barrière et Gesink. Je suis content de mes sensations."

Sylvain Chavanel (FRA/OMG), 12e: "J'ai fait une petite erreur, je me suis enflammé ! J'ai attaqué un poil trop tôt, j'aurais dû attaquer un peu plus loin pour rebasculer au dernier kilomètre. Je suis content de ma condition, ça roulait vraiment fort le long des quais et je suis arrivé à me placer. Je suis satisfait de ma journée. C'était une arrivée pour costaud. Sur ce genre d'arrivée, Peter Sagan est imbattable."

Michele Scarponi (ITA/LAM), 23e: "Les derniers kilomètres étaient très fatigants, on les a couverts à toute vitesse après avoir pédalé l'essentiel de l'étape à faible vitesse. Je suis assez content parce que j'ai pu rester dans le peloton avec les meilleurs."

Dave Brailsford, manager général de l'équipe Sky: "L'équipe a fait un bel effort, il était important que Brad (Wiggins) ne perde pas de temps. Il était confiant. On savait qu'il pouvait monter (la dernière côte). C'était plus facile de se placer dans la montée que sur le plat. Il a donc attendu. Edvald (Boasson Hagen) voulait la victoire, il a bien bouché le trou (avec Cancellara et Sagan) mais une fois arrivé, il n'avait plus les jambes."

sva/dif

PLUS:afp