NOUVELLES

Sélections jamaïcaines - 200 m: Blake-Bolt, dernier duel avant Londres

01/07/2012 03:50 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

Yohan Blake et Usain Bolt vont s'affronter une dernière fois avant les jeux Olympiques de Londres dimanche à Kingston, lors d'une finale du 200 m des sélections jamaïcaines qui s'annonce explosive après l'affront fait au roi du sprint samedi sur 100 m.

Blake, vainqueur sur la ligne droite avec un chrono retentissant de 9 sec 75/100e, meilleure performance mondiale de l'année, a remporté sa demi-finale du 200 m samedi en 19 sec 93/100e (vent: +1,7 m/s).

Il a été poussé jusqu'à la ligne par la bonne course de son partenaire d'entraînement Warren Weir, qui est passé sous les 20 sec pour la première fois de sa carrière (19.99).

Aligné dans la 3e et dernière demi-finale, Bolt, champion olympique et détenteur du record du monde du demi-tour de piste, a eu la partie plus facile et n'a pas eu à s'employer pour s'imposer en 20.26 (vent: +1,3 m/s).

Le triple champion olympique 2008 n'a signé que le quatrième temps des finalistes, mais n'a pas semblé s'en formaliser.

Celui qui est surnommé la "Foudre" a même assuré que son mauvais départ du 100 m, raison principal selon lui de son échec face à Blake n'était qu'un mauvais souvenir.

"Sur 200 m, le départ est beaucoup plus facile, je ne vois pas mes adversaires à côté de moi", a souligné la star de l'athlétisme qui critique aussi les nouveaux starting-blocks trop petits, à ses yeux, pour ses grands pieds.

Sur la distance, Blake, devenu samedi le quatrième homme le plus rapide de l'histoire sur 100 m, n'est pas n'importe qui: à Bruxelles, le 16 septembre 2011, le costaud de 22 ans avait "claqué" 19 sec 26/100e, la 2e performance de tous les temps derrière les 19 sec 19 de Bolt en 2009 à Berlin.

En tout cas, Blake a plus que fait vaciller le mythe Bolt: il a décomplexé tous ses rivaux, dont l'Américain Wallace Spearmont qui, depuis Eugene (Oregon) où il dispute les sélections US, a lancé comme un défi: "cela prouve que personne n'est imbattable".

Chez les dames, les trois favorites - Shelly-Ann Fraser-Pryce (22.55), Kerron Stewart (22.96) et Veronica Campbell-Brown (22.79) - ont remporté chacune leur demi-finale et ont rendez-vous en finale, dimanche également.

Elles ont pris note de la 4e meilleure performance de tous les temps réalisée par Allyson Felix à Eugene en 21 sec 69/100e, à 35/100e du record du monde hors normes de sa compatriote Florence Griffith-Joyner (21.34) établi aux Jeux de Séoul en 1988.

"J'ai vu sa course, c'est une de mes adversaires, il faut donc bien que je sache ce qu'elle fait", a expliqué, pas plus impressionnée que cela, Campbell-Brown, championne olympique et du monde du 200 m en titre.

str/bpe-jr/gf

PLUS:afp