Air guilleret, l’étincelle dans le regard, Michel Fugain a de toute évidence un plaisir fou à jouer le rôle de porte-parole du 30e Festival de Petite-Vallée.

Depuis le temps, il connaît bien le Québec. Bien qu’au fil des années il lui est arrivé de se rendre dans plusieurs régions, il n’avait jamais mis les pieds en Gaspésie et ne connaissait même rien du Festival en chanson. « Tout le monde m’a dit que c’était absolument génial et que l’on pouvait y faire des rencontres humaines absolument délicieuses! » a dit Michel Fugain, arrivé en sol gaspésien lundi soir dernier.

Connaissant l’amitié unissant Michel Fugain à la muse Catherine Major, Alan Côté, directeur artistique du Festival, a tout d’abord demandé à cette dernière de formuler la demande. Puis M. Côté s’est rendu jusqu’en Corse, où habite l’interprète des « Je n’aurai pas le temps » et « Viva la vida » et a achevé de le convaincre. « La seule réticence que j’aurais pu apporter, c’est foutez-moi la paix! » lance le chanteur en souriant, qui sort d’une première moitié d’année fort chargée.

L’artiste de 70 ans, qui a entre autres lancé l’album « Bon an mal an », fait un passage aux Francofolies à la mi-juin et qui sera à Petite-Vallée pour encore quelques jours, semble pourtant infatigable.

Tant et si bien que l’on ne peut s’empêcher de lui demander s’il écrit encore. « Bien sûr », répond-il. Si on lui demande à quel moment on peut espérer entendre éventuellement quelque chose de nouveau, il ne mâche pas ses mots. Ses dernières chansons, c’était sur le dernier album, puisqu’à quoi ça sert, demande-t-il, de faire des chansons que les gens n’écoutent plus?

Plutôt étrange sortant de la bouche d’un porte-parole d’un festival visant à promouvoir la relève, lui fait-on remarquer.

Pas besoin de 35 000 artistes

« Je ne crois pas à la relève, je crois aux artistes. Catherine (Major) c’est une artiste. La relève, ça voudrait dire qu’il y a un wagon qui arrive. Je suis désolé, mais vous êtes un peu plus de six millions, vous n’avez pas besoin de 35 000 artistes. Ça ne correspondrait à rien! » assure-t-il.

Après plus de 45 ans de carrière et 304 chansons enregistrées, Michel Fugain en est rendu à faire un « constat de vieux routier », explique-t-il, et déplore que l’industrie ne soit plus « dans l’artistique », mais dans un esprit de commercialisation qui dénature son métier. Il donne l’exemple de la radio. Autrefois, dit-il, c’était le dernier maillon de la chaîne créatrice alors que maintenant, il s’agit du premier maillon de la chaîne commerciale.

« Moi, à l’époque, je suis tombé sur le cul en écoutant des groupes comme « Les Beatles ». Aujourd’hui, tout ça (l’industrie musicale) c’est une espèce de daube planétaire qui débouche sur des gonzesses avec des noms en « A » et 25 poilus derrière qui bougent dans tous les sens », dit-il avec son franc-parler, avant d’ajouter qu’il va toutefois continuer de s’intéresser au spectacle musical au sens large du terme.

Au sujet des manifestations étudiantes et de la grogne générale (il était à Montréal pour Star Académie en mars dernier quand les gens ont commencé à descendre dans les rues), Michel Fugain répond comme à l’habitude de façon très imagée. « En France, on est content que ce se soit passé, parce qu’on pensait que vous aviez un encéphalogramme à plat depuis quelque temps! ».

Michel Fugain sera au Québec cet automne pour une tournée un peu partout en province.

Collaboration photos: Marc Gibert.

Loading Slideshow...
  • Catherine Major

  • Catherine Major

  • Catherine Major

  • Catherine Major et Émile Proulx-Cloutier

  • Catherine Major et Émile Proulx-Cloutier

  • Catherine Major et Michel Fugain

  • Catherine Major


Loading Slideshow...
  • Le Théâtre et Café de La Vieille Forge, qui héberge la plupart des spectacles du Festival en Chanson de Petite Vallée

  • Moran devant le café de la Vieille Forge

  • Moran en spectacle au Théâtre de la Vieille Forge

  • Moran et Catherine Major interprétant "Vers à soie" en spectacle au Théâtre de la Vieille Forge


Loading Slideshow...
  • Émile Proulx-Cloutier en spectacle

  • Émile Proulx-Cloutier

  • Le théâtre de la Vieille Forge

  • Au Théâtre de la Vieille Forge

    Spectacle d'Émile Proulx-Cloutier, Dédé Vander, Cédric Vienno et Francis Faubert.

  • Au Théâtre de la Vieille Forge

    Spectacle d'Émile Proulx-Cloutier, Dédé Vander, Cédric Vienno et Francis Faubert.

  • Au Théâtre de la Vieille Forge

    Spectacle d'Émile Proulx-Cloutier, Dédé Vander, Cédric Vienno et Francis Faubert.

  • «La relève» de Francis Faubert (à gauche) et Cédric Vienno

  • André Vanderbiest

    Un artiste mieux connu sous le nom de Vander et originaire de Belgique.

  • Le théâtre de la Vieille Forge

  • Le choeur de 350 enfants

    Le choeur des enfants lors du spectacle en hommage au porte-parole du 30e Festival en chanson de Petite-Vallée, Michel Fugain, et sa Muse Catherine Major.

  • Le choeur de 350 enfants

    Le choeur des enfants lors du spectacle en hommage au porte-parole du 30e Festival en chanson de Petite-Vallée, Michel Fugain, et sa Muse Catherine Major.

  • Monique Giroux

    L'animatrice Monique Giroux, venue présenter les deux artistes à qui l'on a rendu hommage.

  • Catherine Major

  • Michel Fugain

  • Le spectacle de Marie-Pierre Arthur

  • Le spectacle de Marie-Pierre Arthur

  • Le spectacle de Marie-Pierre Arthur

  • Marie-Pierre Arthur

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Le Festival en chanson de Petite-Vallée

  • Paysage de Petite Vallée...

    ... Vu de Grande Vallée, qui compte un peu moins de 300 habitants.

  • Le théâtre de la Vieille Forge et le village de Petite-Vallée