NOUVELLES

Mali: les islamistes poursuivent la destruction de mausolées à Tombouctou

01/07/2012 06:20 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

Des islamistes armés qui contrôlent le nord du Mali ont commencé dimanche matin à démolir à nouveau des mausolées de saints musulmans à Tombouctou, après avoir détruit la veille trois sites similaires dans cette ville mythique, a affirmé à l'AFP un témoin présent sur les lieux.

Quelques dizaines de membres d'Ansar Dine se sont rendus dans le cimetière de Djingareyber, quartier "situé au sud de Tombouctou, où il y a des mausolées (au moins trois). Ils sont vers le mausolée de Cheikh el-kébir, ils sont en train de casser", a expliqué ce témoin, travaillant pour un média local.

Selon lui, à leur arrivée, les hommes ont encerclé le cimetière et avaient des "outils" comme des burins et des houes, "aujourd'hui (dimanche), il n'y avait pas de +Caterpillar+", engin de démolition.

"Ils ont crié +Allah akbar!+ (Dieu est grand, en arabe). Ils ont dit qu'ils vont détruire les mausolées" avant de se lancer dans la destruction, a-t-il ajouté.

Samedi, en quelques heures, des hommes d'Ansar Dine avaient détruit trois mausolées dans la ville, en expliquant qu'il s'agissait de représailles à la décision de l'Unesco, le 28 juin, d'inscrire Tombouctou sur la liste du patrimoine mondial en péril car la présence des islamistes la mettait en danger.

Ils ont démoli les sanctuaires de Sidi Mahmoud, Sidi Moctar et Alpha Moya, trois des 16 mausolées existant dans la ville et sa périphérie.

Ces mausolées, lieux de recueillement, sont considérés à Tombouctou comme des protecteurs. Les saints qui y gisent "représentent ceux que, dans la culture occidentale, on appelle saints patrons", selon un expert malien.

sd-cs/stb/hba

PLUS:afp