NOUVELLES

Les Alouettes subissent une correction de 38-10 en ouverture de saison

01/07/2012 10:01 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

CALGARY - Les entraîneurs des Alouettes de Montréal devront vraisemblablement retourner à la table de travail afin de peaufiner la nouvelle défensive de l'équipe.

Les Stampeders de Calgary ont inscrit 18 points au premier quart et n'ont jamais regardé derrière et ont ainsi écrasé les Alouettes 38-10, dimanche, lors du premier match de la saison des deux équipes.

Il n'y avait pas quatre minutes d'écoulées que le botteur Rene Paredes donnait les devants 3-0 aux Stampeders grâce à un botté de placement.

Sur la possession suivante des Alouettes, Jamel Richardson a capté une passe de neuf verges d'Anthony Calvillo avant d'être plaqué solidement par Juwan Simpson. Richardson a échappé le ballon qui a été récupéré par Keenan MacDougall qui l'a ensuite ramené jusque dans la zone des buts pour marquer son premier touché en carrière dans la LCF.

«Ça s'est bien déroulé pour moi, a déclaré MacDougall. Quand j'ai pris le ballon, je ne pensais qu'à atteindre la zone des buts. Je ne me souviens même pas de ce que j'ai fait pour me rendre là et comment j'ai célébré. C'était incroyable.»

Plus tard au cours du quart, le quart-arrière des Stampeders, Drew Tate, a amorcé une séquence de sept jeux qui a été couronnée par le touché de Jon Cornish qui donnait l'avance 18-0 à Calgary.

«Il est un jeune quart qui apprend et il démontre qu'il peut aussi gagner et c'est ce qui compte, a affirmé l'entraîneur des Stampeders, John Hufnagel. Quand il est sur le terrain, il réussit à faire les bons jeux. Il n'a pas joué un match parfait, mais il a fait tout ce qu'il devait faire pour gagner.»

Le seul touché des Alouettes a été inscrit par Brian Bratton qui a capté une passe de 37 verges au tout début du troisième quart.

Les Stampeders ont toutefois répliqué avec deux autres touchés et deux bottés de placement pour confirmer leur domination.

«Nous avons offert une performance pathétique, spécialement moi, a admis Calvillo. Nous devons l'accepter et nous mettre en marche. Ce que nous avons fait l'an dernier ne compte plus. Nous devons gagner cette année et nous ne l'avons pas fait.»

Défensive poreuse

Après avoir retranché la moitié des partants en défensive ayant participé à la défaite des Alouettes en demi-finale de l'Est l'an dernier, on était en droit de s'attendre à une meilleure performance de l'unité défensive montréalaise. Il faudra cependant attendre quelques matchs avant de rendre un verdict final sur les nouveaux partants puisque le manque de chimie peut expliquer les ennuis connus dimanche.

Le quart des Stampeders a complété 27 de ses 37 passes pour 322 verges de gains. Il a lancé une passe de touché à Nik Lewis. Le porteur de ballon Jon Cornish a aussi fait des dommages avec 86 verges de gains et deux touchés en 18 courses.

L'ancien des Stingers de Concordia Rene Parades a réussi des placements sur des distances de 38, 22 et 32 verges.

La redoutable offensive montréalaise n'a guère fait mieux pour aider la cause de l'équipe. Après avoir dominé la LCF avec 515 points la saison dernière, elle a été plutôt inefficace. Plusieurs passes du quart Anthony Calvillo sont tombées sur la surface du stade McMahon et non dans les mains de ses receveurs.

Calvillo a complété seulement 16 de ses 31 passes pour 174 verges de gains et a été intercepté à deux reprises. Il a complété sa seule passe de touché en début de deuxième quart, une passe de 37 verges à Brian Bratton.

Les Alouettes auront la chance de se reprendre dès vendredi devant leurs partisans. Ils recevront alors la visite des Blue Bombers de Winnipeg.

PLUS:pc