NOUVELLES

L'Egypte reçoit 1 md USD de la Banque islamique de développement

01/07/2012 10:40 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

L'Egypte a signé dimanche un accord portant sur un milliard de dollars de financement de la Banque islamique de développement (BID) basée en Arabie saoudite, destiné à l'achat de produits pétroliers et alimentaires.

L'accord a été signé par la ministre de la coopération internationale Fayza Aboul Naga et une filiale de l'institution financière islamique, a indiqué l'agence officielle Mena.

Le texte ne précise pas le mécanisme de ce financement.

Cette somme sera mise à la disposition des organismes publics égyptiens chargés des importations de produits pétroliers, notamment les carburants, et alimentaires, en particulier le blé dont l'Egypte est le premier importateur mondial.

Cette assistance survient alors que le pays connaît depuis la chute du régime de Hosni Moubarak en février 2011 une sévère crise, marquée par une baisse du tourisme, un effondrement des investissements étrangers, une fonte de ses réserves en devises et une aggravation du déficit budgétaire.

Cette situation fait craindre pour la capacité du pays à assurer ses importations de produits de base, pétroliers et alimentaires, dont les prix à la consommation sont maintenus très bas grâce à un important de dispositif de subventions, lui aussi menacé.

L'Egypte connaît une période politique délicate, avec l'investiture samedi d'un président islamiste, Mohamed Morsi, dont la marge de manoeuvre a été drastiquement limitée par l'armée qui conserve de larges prérogatives.

M. Morsi doit désormais choisir un nouveau Premier ministre pour former un gouvernement qui remplacera celui de Kamal al-Ganzouri, nommé l'an dernier par les militaires et qui reste actuellement en place pour gérer les affaires courantes.

L'Egypte est par ailleurs en négociation depuis plusieurs mois pour un prêt de 3,2 milliards de dollars avec le Fonds monétaire international (FMI).

cr/sw

PLUS:afp