NOUVELLES

La cueillette des fraises fera bientôt place à celle des framboises

01/07/2012 11:57 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - S'il est aujourd'hui possible d'allier l'utile à l'agréable en croquant de délicieuses fraises lorsqu'on les cueille soi-même dans les champs, c'est peut-être en raison d'un groupe de gourmands, un peu impatients, qui ont investi un champ il y a plus de 40 ans.

Amusé, le producteur de fraises Richard Wera, dont la ferme est située à Waterville, près de Sherbrooke, se souvient du moment où son père a décidé de lancer l'auto-cueillette au début des années 1960.

Une pénurie de fraises sévissait sur le marché, et des gens sont arrivés chez M. Wera en lui annonçant qu'ils allaient cueillir les fraises eux-mêmes. L'auto-cueillette était née.

Cette pratique avait surtout lieu aux États-Unis à l'époque. Au Québec, les producteurs gardaient leurs champs «jalousement», lance M. Wera avant d'expliquer que les producteurs craignaient que le public «fasse des dégâts» dans les champs.

Bien humblement et un peu blagueur, il ajoute que d'autres producteurs peuvent eux aussi clamer être les pionniers de l'auto-cueillette, car l'histoire de celle-ci est bien peu documentée.

Dans la région de Montréal, la cueillette des fraises est sur le point de terminer; c'est maintenant au tour des framboises de se laisser désirer.

En Estrie, la saison des fraises a commencé à la mi-juin et elle pourrait se poursuivre jusqu'au 15 juillet, voire le 20 ou le 25 juillet, selon M. Wera.

La situation est semblable dans la région de Québec et dans les Laurentides, où il est toujours possible de glaner dans les champs de fraises.

Comme l'explique Louis Bélisle, vice-président de l'Association des producteurs de fraises et framboises du Québec, le beau temps a donné un goût délicieux à la cuvée de fraises 2012.

«C'est surtout le soleil, on n'a pas besoin de pluie», lance le producteur de la ferme A. Bélisle et fils, à Saint-Eustache.

«Ça fait plusieurs années qu'on n'a pas eu des fruits aussi sucrés, et c'est grâce au temps qu'on a eu.»

La framboise est le prochain fruit à cueillir, mais la fraise n'a pas dit son dernier mot.

«La fraise d'automne commence bientôt, rappelle M. Bélisle. Il y en aura jusqu'à la fin octobre.»

La fraise d'été est plantée un an d'avance et la durée de sa cueillette varie de trois semaines à environ un mois. La fraise d'automne est quant à elle plantée au printemps, et elle fleurit tout l'été.

PLUS:pc