NOUVELLES

Heurts lors d'une manifestation contre des violences policières à Ramallah

01/07/2012 03:53 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

Des jeunes militants palestiniens ont manifesté dimanche à Ramallah, en Cisjordanie, pour protester contre des violences policières lors d'un rassemblement la veille dans cette ville, siège de l'Autorité palestinienne, et de nouvelles échauffourées ont eu lieu.

Plusieurs dizaines de protestataires ont dénoncé "le régime militaire" et réclamé "le retour à la liberté et la dignité nationale", a constaté un correspondant de l'AFP sur place.

Des échauffourées ont éclaté, les forces de sécurité palestiniennes frappant les manifestants à la matraque. Trois de ces derniers ont été évacués et hospitalisés, tandis qu'un certain nombre d'autres étaient interpellés.

Samedi après-midi, quelque 200 jeunes Palestiniens avaient défilé à Ramallah à l'appel des "Palestiniens pour la dignité", une organisation indépendante, pour réclamer l'annulation pure et simple d'une rencontre prévue dimanche entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le vice-Premier ministre israélien Shaul Mofaz. Cette entrevue a été finalement reportée sine die en raison notamment du mécontentement populaire.

Lors de la marche, les forces de l'ordre palestiniennes avaient empêché les manifestants de s'approcher du complexe présidentiel de la Mouqata'a.

Des heurts avaient alors éclaté et plusieurs jeunes participants avaient été battus, certains à coup de matraques, selon des témoins. Sept manifestants avaient été interpellés par des membres des services de sécurité en civil. Trois jeunes manifestants avaient été hospitalisés et trois journalistes agressés.

Un réseau de 16 ONG palestiniennes, représentant la société civile, a fait part dimanche de sa "profonde inquiétude" et dénoncé la répression policière.

he-agr/chw/sw

PLUS:afp