NOUVELLES

Exercices de tirs de missiles dans le désert iranien à partir de lundi

01/07/2012 12:10 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

L'Iran effectuera à partir de lundi des exercices de tirs de missiles dans le désert qui dureront trois jours, face à d'éventuelles menaces militaires d'Israël et des Etats-Unis, ont indiqué dimanche les Gardiens de la révolution.

"Des missiles sol-sol de longue, moyenne et courte portée vont être tirés depuis différentes zones en Iran sur des répliques de bases aériennes comme celles utilisées par des forces militaires en dehors de la région", a déclaré le général Amir Ali Hajizadeh, en charge des systèmes de missiles dans la division aéronautique.

"Ces manoeuvres visent à envoyer le message aux nations aventureuses que le corps des Gardiens de la révolution est prêt à affronter les intimidateurs (...) et répondra de manière décisive à tout problème qu'ils pourraient causer", a-t-il ajouté, selon des propos rapportés par le site internet des Gardiens de la révolution, Sepah News.

L'Iran organise fréquemment ce type d'exercices mais ils sembleraient cette fois destinés à souligner les capacités de Téhéran à toucher des bases militaires américaines dans des pays voisins -en Afghanistan, à Bahreïn, au Koweït et en Arabie saoudite-, en cas d'attaque des Etats-Unis ou d'Israël contre la République islamique.

Israël et les Etats-Unis ont déclaré qu'une intervention contre l'Iran n'était pas à exclure si les actions diplomatiques et les sanctions internationales échouaient à empêcher la poursuite du programme nucléaire iranien controversé.

Selon le général Hajizadeh, les exercices de tirs, baptisés Grand prophète 7, doivent permettre de "tester la précision des systèmes et des ogives de missiles" avec des frappes sur des camps fictifs dans le désert de Kavir dans le centre de l'Iran.

Il a indiqué que deux types de missiles balistiques seraient utilisés: le Quiam d'une portée estimée à environ 500 kilomètres (750 km selon les médias iraniens) et le Khalij Fars, un missile anti-navire d'une portée de 300 kilomètres.

Les autorités iraniennes qualifient de longue portée des missiles que d'autres puissances militaires considèrent comme de courte portée.

L'Iran peut frapper jusqu'à 2.000 kilomètres avec les missiles Shahab-3, pouvant ainsi atteindre Israël.

Néanmoins le général Hajizadeh n'a pas mentionné leur utilisation lors des prochains exercices.

fpn/rmb/vv/sw/cco

PLUS:afp