NOUVELLES

Euro-2012: Quatre buts contre l'Italie, et l'Espagne bascule dans la liesse

01/07/2012 04:55 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

Quatre buts face à l'Italie, et l'Espagne a basculé dans la liesse dimanche soir, savourant la "triple couronne" remportée par la Roja face à l'Italie (4-0) en finale de l'Euro-2012 à Kiev.

Dans les bars de Madrid, devant les écrans géants et partout dans le pays, hurlements, pétards et embrassades ont accueilli le quatrième but signé Mata, à la 88e minute, couronnant l'Espagne, championne du monde en titre, et désormais championne d'Europe pour la deuxième fois consécutive.

"Champions, champions", hurle la foule.

Déchaînés, chantant, dansant, des dizaines de milliers de supporteurs de la Roja, le visage grimé en rouge et jaune, s'étaient massés à Madrid, autour du stade Santiago Bernabeu, pour suivre la rencontre sur des écrans géants.

Le pays tout entier était pavoisé aux couleurs nationales, avec des drapeaux rouges et or, de toutes tailles, accrochés aux balcons, aux antennes de voitures, dans les bars, ou drapant le corps des supporteurs.

Et tous n'avaient qu'un seul espoir: remporter la "triple couronne", le titre de Champion d'Europe 2012, après celui de 2008, contre l'Allemagne, et après la victoire au Mondial-2010, contre les Pays-Bas.

Dès la 14ème minute, et le premier but signé David Silva, ils se prennent à rêver. "Ce match, on va le gagner", crie la foule.

Mais la partie n'est pas gagnée. Ils retiennent leur souffle quand l'Italie repart à l'attaque, mais bute sur Casillas. Les aficionados déchaînés acclament leur gardien de but: "Iker, Iker, Iker".

Et au deuxième but de Jordi Alba, à la 41e minute, l'euphorie gagne la foule. "Champions, champions", le cri résonne déjà, autour du stade, dans les rues, aux comptoirs des bars.

Mais il faudra attendre la deuxième période pour que le doute s'estompe complètement. "Ca y est, la coupe est là", hurlent les fans au troisième but de Fernando Torres (84e).

Lundi, les joueurs de la Roja seront accueillis en héros à Madrid, où ils seront reçus par le roi Juan Carlos, avant une soirée de festivités qui commencera par un parcours à bord d'un bus à toit ouvrant le long des avenues de la capitale.

acc/sg/nip

PLUS:afp