NOUVELLES

Alger n'exclut pas la tenue d'une réunion extraordinaire de l'OPEP

01/07/2012 12:07 EDT | Actualisé 31/08/2012 05:12 EDT

ALGER, Algérie - Le ministre algérien de l'Energie, Youcef Yousfi, n'a pas exclu dimanche la possibilité d'une réunion extraordinaire de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) afin de tenter de redresser les cours du baril de brut.

"Lors de la dernière réunion de l'OPEP, il a été convenu que si la dégradation du marché atteint une certaine limite, il y aura convocation d'une conférence extraordinaire pour étudier les voies et les moyens pour corriger ce déséquilibre", a-t-il déclaré à Alger.

M. Yousfi, analysant les causes du repli des cours mondiaux, a observé qu'il "y a plus d'offre que de demande et cela est dû à la crise financière en Europe et aux difficultés économiques dans d'autres pays". Par ailleurs, selon lui, la consommation des pays émergents demeure insuffisante "pour avoir une demande similaire à celle de l'année dernière".

La hausse des stocks constitue un autre facteur baissier du marché, a souligné le ministre algérien en notant également que deux millions de barils/jour supplémentaires par rapport à 2011 sont actuellement sur le marché.

Après une chute du baril à moins de 80 dollars à Londres, les prix du brut ont rebondi de sept dollars vendredi, terminant la semaine à près de 85 dollars le baril, cela à la faveur d'un accord conclu à l'issue du conseil européen à Bruxelles.

PLUS:pc