NOUVELLES

Tunisie: limogeage du directeur de la chaîne de télévision nationale

30/06/2012 10:35 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

Le directeur de la chaîne nationale de télévision en Tunisie al-Watanya a été limogé après le passage d'une ancienne responsable du parti au pouvoir sous le régime de Ben Ali, une décision qui avait été réclamée par des députés tunisiens, selon des sources concordantes.

Sadak Bouaben a été demis de ses fonctions samedi, a indiqué al-Watanya dans un journal télévisé sans toutefois préciser les raisons de ce limogeage.

Selon l'agence officielle TAP, cette décision a été prise après la diffusion d'une émission avec Abri Moussa, qui a été secrétaire générale adjointe du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD, parti dissous en mars 2011), dans laquelle elle était présentée comme une militante des droits de l'Homme.

Vendredi, des députés de l'Assemblée nationale constituante (ANC) ont dénoncé le passage de cette figure du RCD à la télévision tunisienne et réclamé la démission de M. Bouaben.

Diplômé de socio-psychologie et de français, M. Bouaben avait été nommé directeur de la télévision nationale le 31 janvier par le gouvernement de l'islamiste Hamadi Jebali.

C'est le deuxième limogeage d'un haut responsable en une semaine, le premier ayant touché le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Mustapha Kamel Nabli.

Ce dernier a été démis de ses fonctions mercredi par le président de la République Moncef Marzouki pour "absence d'harmonie entre la politique monétaire du gouverneur de la BCT avec la politique des trois présidents" (Présidences de la République, du gouvernement, et de l'Assemblée constituante), selon le porte-parole de la présidence Adnane Mancer.

Le contexte politique en Tunisie est très tendu depuis l'extradition le 24 juin vers Tripoli de l'ancien Premier ministre libyen Al-Baghdadi Al-Mahmoudi, décidée par le chef du gouvernement tunisien Hamadi Jebali, sans l'aval de la présidence

kl/sba

PLUS:afp