NOUVELLES

Tour de France - Prologue: déclarations

30/06/2012 02:00 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

Bradley Wiggins (GBR/Sky), 2e: "Je suis vraiment content. C'est un bon début. Le plus important était d'éviter la chute et de courir sans problème. Mes jambes tournaient bien. J'ai réussi à rester calme et détendu. Cancellara ? Il est le meilleur au monde dans cet exercice, il l'a encore prouvé."

Philippe Gilbert (BEL/BMC), 9e: "Je peux vivre avec une neuvième place, ça prouve que je me rapproche de ma meilleure condition. J'avais fait de ce prologue un objectif. Je voulais savoir où j'en étais. C'est vraiment prometteur pour la suite. Si la situation avec Cadel Evans le permet, et avec un peu de chance, je peux même tenter de jouer une victoire d'étape."

Tony Martin (GER/OPQ), 45e: "J'ai senti que je dérapais dans le dernier rond-point et j'ai réalisé que j'avais un pneu à plat. J'ai été obligé de m'arrêter et ça a cassé mon rythme et mon moral. Je suis déçu, je pense que j'aurais fait un bon temps si je n'avais pas crevé. Je voulais me battre pour le maillot jaune. Il faut continuer à se battre, les contre-la-montre longs arrivent."

Jurgen Van den Broeck (BEL/Lotto), 77e: "Wiggins est une classe au-dessus dans les chronos. Mon temps n'est pas mauvais. Dans l'ensemble, je peux être satisfait, mais j'espère faire bien mieux dans les autres contre-la-montre du Tour qui seront plus longs."

Alejandro Valverde (ESP/Movistar), 116e: "Je ne pensais pas pouvoir rivaliser avec les meilleurs mais je ne m'attendais pas à perdre autant de temps. Je préfère dire que le Tour commence demain (dimanche) pour moi. C'est une arrivée qui pourrait me convenir."

Michele Scarponi (ITA/Lampre), 129e: "Comme je souffre en général dans les prologues, je craignais de perdre beaucoup de temps par rapport aux spécialistes. Finalement, j'ai fait un bon chrono. J'aurais sans doute pu faire mieux, je pense avoir commis une erreur dans les deux premiers ronds-points. Je n'ai pas eu non plus la bonne agressivité pour affronter le passage sur les pavés."

jm-sva/es

PLUS:afp