NOUVELLES

Tombouctou: la destruction de mausolées "va choquer" (Mosquée de Paris)

30/06/2012 08:09 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

Le recteur de la Grande mosquée de Paris Dalil Boubakeur a dit samedi que la destruction par des islamistes armés de mausolées de saints musulmans à Tombouctou, au Mali, risquait de "choquer la très grande majorité des musulmans de la région".

Interrogé par l'AFP, ce haut responsable musulman français a estimé que les "populations locales risquent de se sentir agressées par cet acte gratuit qui n'a aucune utilité".

Pour lui, il s'agit là d'un "acte de l'islam politique qui se nourrit des islamistes (Frères Musulmans, Al-Qaïda, Aqmi ...)" qui "risque de choquer la très grande majorité des musulmans de la région".

Dalil Boubakeur a rappelé l'importance de Tombouctou, qui a accueilli à partir du XIème siècle "nombre de savants, de lettrés et de commentateurs du Coran".

Surnommée "la cité des 333 saints", la ville compte plusieurs bibliothèques, riches de centaines de milliers de manuscrits, qui ont joué un rôle prépondérant dans la vulgarisation de la langue arabe et de la culture islamique dans toute la région.

Tombouctou est inscrite au patrimoine mondial par l'Unesco depuis 1988 et l'agence de l'ONU a d'ailleurs placé jeudi la ville malienne, aux mains des islamistes depuis la fin mars, sur la liste du patrimoine mondial en péril pour alerter la communauté internationale sur les dangers qui pèsent sur la cité.

"Les grands religieux de Tombouctou et d'autres villes de la région font partie du patrimoine musulman et font l'objet d'une grande vénération qui va bien au delà de leur mort mais l'Islam le plus intransigeant estime que ces mausolées ne doivent pas être des lieux de pèlerinage", a expliqué le recteur de la Grande mosquée de Paris.

pmg/sb/ej

PLUS:afp