NOUVELLES

Soudan: un collaborateur de l'AFP libéré après 24 h de détention

30/06/2012 01:05 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

Un photographe soudanais collaborant avec l'Agence France-Presse, qui avait été arrêté vendredi lors d'une perquisition du bureau de l'AFP à Khartoum, a été libéré samedi après 24 heures de détention.

Talal Saad a téléphoné à un journaliste de l'AFP vers 18H30 (15H30 GMT) pour annoncer que le Service des renseignements et de la sécurité (NISS) l'avait remis en liberté.

Deux agents du NISS, dont l'un armé, avaient arrêté le photographe la veille vers 18H50 (15H50 GMT), alors qu'il venait d'arriver au bureau avec des photos prises lors d'une manifestation organisée contre le régime à Omdurman, ville jumelle de Khartoum sur l'autre rive du Nil.

Les services de sécurité avaient menacé de confisquer tous les ordinateurs du bureau si les photos n'étaient pas effacées, une requête à laquelle l'AFP s'était conformée.

Talal Saad est un journaliste travaillant habituellement pour le journal local Al Tayar.

La semaine dernière, la sécurité soudanaise avait arrêté un journaliste britannique de l'AFP à Khartoum, Simon Martelli, qui avait été retenu pendant plus de douze heures après avoir été vu en train de parler avec des étudiants et prendre des photos à l'Université de Khartoum.

Une journaliste travaillant pour l'agence internationale Bloomberg, Salma El Wardany, arrêtée elle aussi quelques heures après avoir couvert une manifestation d'étudiants, a pour sa part été expulsée mardi du Soudan.

Le Soudan est confronté à un mouvement de contestation contre la hausse des prix de l'alimentation et contre le gouvernement lancé le 16 juin par une manifestation à l'Université de Khartoum.

it/vl/fc

PLUS:afp