NOUVELLES

Nord du Mali: un 3e mausolée détruit samedi par les islamistes à Tombouctou (témoins)

30/06/2012 09:32 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

Des islamistes armés contrôlant le nord du Mali ont détruit samedi à Tombouctou le mausolée du saint musulman Alpha Moya, troisième sanctuaire démoli en quelques heures dans cette ville mythique, et se dirigeaient vers d'autres sites similaires, ont affirmé à l'AFP des témoins.

"Les mausolées Sidi Mahmoud, Sidi Moctar et Alpha Moya de Tombouctou ont été détruits ce samedi par les islamistes" d'Ansar Dine, "qui se sont dirigés vers d'autres mausolées", a dit un des témoins, ce qu'a confirmé une source proche d'un imam.

D'après différents témoins, le premier sanctuaire visé a été celui de Sidi Mahmoud, dans le nord de la ville, qui avait déjà été profané début mai par des membres d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), un allié d'Ansar Dine. Puis les islamistes se sont rendus au mausolée d'un autre saint, Sidi Moctar, dans l'est de la ville, qu'ils ont détruit.

Selon le site Internet de l'Unesco, Tombouctou compte "16 cimetières et mausolées qui étaient des composantes essentielles du système religieux dans la mesure où, selon la croyance populaire, ils étaient le rempart qui protégeait la ville de tous les dangers".

"Ansar Dine va détruire aujourd'hui tous les mausolée de la ville. Tous les mausolées sans exception", a déclaré samedi à l'AFP via un interprète Sanda Ould Boumama, porte-parole d'Ansar Dine à Tombouctou joint par l'AFP depuis Bamako.

Ansar Dine, Aqmi et divers groupes armés ont pris ensemble le contrôle du vaste nord malien il y a trois mois, quelques semaines après un coup d'Etat militaire qui, le 22 mars, avait installé la confusion à Bamako.

Au fil du temps, les islamistes qui prônent l'application de la charia (loi islamique) dans tout le Mali ont étendu leur emprise sur le terrain, particulièrement au détriment de rebelles touareg, séparatistes et laïc.

sd/cs/hba

PLUS:afp