NOUVELLES

La Corée du Nord pourrait avoir fait défiler des "simulacres" de missiles (ONU)

30/06/2012 12:16 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

La Corée du Nord pourrait avoir présenté des "simulacres" de missiles lors d'un défilé organisé en avril pour les célébrations du centenaire de la naissance du fondateur du régime, Kim Il-Sung, indique un rapport d'un groupe d'experts de l'ONU.

"Un nombre considérable de missiles balistiques ont été montrés lors de la retransmission en direct du défilé militaire", indique ce rapport publié vendredi, après avoir été retenu pendant un mois par Pékin.

"En plus des missiles déjà connus", la Corée du Nord "a fait défiler un nouveau missile mobile sur route, beaucoup plus grand que les autres, que les analystes ont appelé KN-08, dont au moins six exemplaires ont été observés", poursuivent les experts.

Les "spécialistes débattent de la question de savoir si les missiles KN-08 montrés n'étaient peut-être que des simulacres", ajoute le rapport.

Deux experts en armement, Markus Schiller et Robert H. Schmucker, ont déclaré de leur côté sur le site Armscontrolwonk.com qu'un "examen attentif révèle que ces missiles sont des maquettes".

Les experts de l'ONU notent en outre que ces missiles étaient transportés par un "nouveau transporteur-érecteur-lanceur" susceptible de "posséder des fonctionnalités très avancées". Or, la Corée du Nord "n'avait pas jusqu'ici fait preuve de sa capacité à construire un tel véhicule".

"Le groupe d'experts examinera ce sujet plus en détail", ajoute le document, alors que, selon la presse japonaise, ces engins de transport seraient d'origine chinoise.

Le 13 juin, Washington avait indiqué avoir exprimé son inquiétude auprès de la Chine au sujet d'une éventuelle livraison de véhicules lance-missiles à la Corée du Nord, révélée par le quotidien japonais Asahi Shimbun.

Autre fait constaté lors du défilé: "deux limousines Mercedes-Benz personnalisées ont paradé" et "un journaliste a indiqué au Groupe d'experts qu'il avait observé plus de 10 voitures Mercedes-Benz", alors que la Corée du Nord n'a pas le droit d'importer ce type de véhicules de luxe en raison des sanctions imposées contre Pyongyang.

L'ONU a adopté deux trains de sanctions contre la Corée du Nord en 2006 et 2009 après chaque test nucléaire effectué par le régime. Ces sanctions ont été renforcées après l'échec de la tentative de la Corée du Nord de mettre sur orbite, le 13 avril, un satellite dont le lanceur a été considéré par Washington et ses alliés comme un missile balistique déguisé.

Le rapport de l'ONU remarque que si les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité "n'ont pas contraint" la Corée du Nord "à arrêter les activités interdites, elles semblent les avoir ralenties et avoir rendu les transactions illicites beaucoup plus difficiles et coûteuses".

tw/eg/chv

PLUS:afp