NOUVELLES

Fête du Canada: la police de Sarnia publiera les appels reçus sur Twitter

30/06/2012 04:56 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

TORONTO - Des policiers d'une petite ville du sud-ouest de l'Ontario se serviront de Twitter pour publier, lors du congé de la fête du Canada, tous les appels auxquels ils répondront pendant la journée, dans le cadre d'une campagne de sensibilisation.

L'agente Heather Emmons, porte-parole du Service de police de Sarnia, a précisé que les citoyens auraient l'occasion de les suivre sur Twitter et d'en savoir plus sur le travail des policiers, de même que sur le type de cas qu'ils doivent gérer.

La campagne est une tentative de sensibilisation auprès des citoyens pour qu'ils prennent conscience du volume d'appels logés à la police lors d'une journée aussi chargée que la fête du Canada.

Les autorités ont répondu, dans les dernières années, à une centaine d'appels en moyenne à l'intérieur de huit heures pendant cette journée. La plupart de ces appels sont liés à des intoxications, des perturbations et des intrusions sur des terrains privés.

La constable Emmons a souligné qu'il y aurait environ 30 policiers en patrouille pendant le congé, soit le double du nombre habituellement observé. Ils patrouilleront la ville en voiture, à bicyclette et à pied. Certains seront postés au restaurant McDonald local, qui est lié chaque année à un grand nombre de plaintes.

Un policier à bicyclette sera chargé d'alimenter le compte Twitter du Service de police de Sarnia lors de la fête du Canada, tandis que l'agente Emmons prendra la relève pendant la soirée dans un parc populaire, où se dérouleront les principales festivités de la ville.

Bien que tous les appels seront relayés sur Twitter, les policiers ne croient pas que la mesure découragera les citoyens de les contacter pour témoigner d'une urgence. Les gazouillis publiés ne contiendront pas d'éléments permettant d'identifier les personnes impliquées par l'appel, a précisé l'agente Emmons.

Ce n'est pas la première fois que la police utilise le réseau Twitter pour sensibiliser les citoyens au nombre d'appels reçus.

L'an dernier, la police de Guelph, en Ontario, avait tenu son premier «tweet-o-thon» pendant la semaine d'accueil à l'université locale. Deux autres ont été organisés depuis.

Le sergent Doug Pflug, porte-parole de la police de Guelph, a souligné que leur compte Twitter avait attiré plus de 2200 abonnés, dont plusieurs se sont inscrits pendant les campagnes de sensibilisation.

PLUS:pc