NOUVELLES

Carte Nexus: les compagnies aériennes n'emboîtent pas le pas

30/06/2012 02:55 EDT | Actualisé 30/08/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Un programme conjoint du Canada et des États-Unis, permettant aux «voyageurs fiable» de traverser plus facilement la frontière, gagne en popularité auprès des Canadiens appelés à voyager fréquemment.

Mais certaines grandes compagnies aériennes tardent à emboîter le pas.

Les demandes d'adhésion à la carte Nexus ont bondi de 17 pour cent depuis qu'Ottawa et Washington ont commencé à faire pression pour la mise en oeuvre du programme, plus tôt cette année. La popularité de la carte a d'ailleurs entraîné certains délais dans les procédures d'application.

Les cartes Nexus ont été créées pour faciliter le passage aux douanes de certains voyageurs, qui ne sont pas considérés comme un risque, tandis que les douaniers se concentrent sur les autres voyageurs pouvant présenter un danger potentiel.

Certaines compagnies aériennes ne semblent toutefois pas entraîner leur personnel à reconnaître ces cartes.

Air Canada insiste pour que tous les passagers voyageant vers le territoire américain, ou de retour au pays, aient en leur possession leur passeport. Et ce, peu importe s'ils ont acquis ou non la carte Nexus.

«Lorsqu’il voyagent avec Air Canada, tous les passagers, y compris les citoyens canadiens et américains, sont tenus de présenter un passeport valide lorsqu'ils voyagent en avion entre le Canada et les Etats-Unis, même s’ils présentent une carte Nexus», peut-on lire sur le site Web de la compagnie.

Les transporteurs américains American Airlines, Delta et US Airways maintiennent eux aussi la politique du passeport, affirmant qu'aucun autre document ne peut être présenté pour le remplacer.

Deux compagnies, Westjet et United Airlines, souscrivent quant à elles au programme des cartes Nexus, indiquant qu'elles sont acceptées au même titre qu'un passeport.

L'ensemble des huit principaux aéroports du Canada ont installé des points de pré-embarquement permettant aux détenteurs d'une carte Nexus de contourner les longues files d'attente, mais ils doivent tout de même se soumettre au contrôle de sécurité.

En mai, l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a lancé une campagne pour mousser le nombre de personnes déposant une demande pour une carte Nexus. Tant et si bien que cela a entraîné des délais dans la procédure d'application, selon le pendant américain de l'ASFC, la CBP.

«Certains aéroports ont des délais plus long pour des rendez-vous, pouvant aller jusqu'à 90 jours ou plus», a indiqué une porte-parole de la CBP dans un courriel, Stephanie Malin.

Il est toutefois plus facile de s'en procurer une auprès des centres d'application Nexus, qui ont des disponibilités à l'intérieur de 60 jours, a-t-elle ajouté.

En date du 17 juin, il y avait 690 000 membres du programme Nexus, avec environ 4500 nouveaux adhérents enregistrés à chaque semaine. Mais seulement 162 000 d'entre eux sont des citoyens américains, la plupart des détenteurs de la carte Nexus étant Canadiens.

PLUS:pc