NOUVELLES

Washington juge "encourageant" l'accord entre les dirigeants de la zone euro

29/06/2012 12:25 EDT | Actualisé 29/08/2012 05:12 EDT

La Maison Blanche a salué vendredi l'accord trouvé lors du sommet européen de Bruxelles pour tenter d'aider l'Italie et l'Espagne à calmer les marchés, et injecter 120 milliards d'euros pour relancer l'économie européenne, le qualifiant "d'encourageant".

"Nous saluons les indications selon lesquelles les dirigeants de la zone euro ont réalisé des progrès la nuit dernière", a déclaré Jay Carney, porte-parole de Barack Obama, à bord de l'avion présidentiel Air Force One, à propos de ces mesures de stabilisation financière qui se heurtaient jusqu'ici à l'opposition de plusieurs pays, en particulier l'Allemagne.

"Il est encourageant de voir que les dirigeants (européens) tentent de trouver des moyens pour réduire les tensions sur les marchés financiers et d'entreprendre des réformes de long terme", a ajouté le porte-parole, alors que M. Obama se rendait dans le Colorado (ouest) où des incendies font rage.

"Ce qui se passe dans la zone euro affecte l'économie américaine et il en va de notre intérêt national que l'Europe parvienne à juguler cette crise et à prendre les mesures nécessaires pour maintenir unie la zone euro et ramener la confiance, la stabilité et la croissance", a ajouté M. Carney.

"Nous sommes confiants vis-à-vis de certains progrès accomplis la nuit dernière", a-t-il insisté.

A l'issue d'un sommet de la zone euro qui s'est achevé au petit matin vendredi, le président de l'UE Herman Van Rompuy a annoncé la mise en place d'ici la fin de l'année d'un mécanisme permettant de recapitaliser directement les banques, sous certaines conditions, via les fonds de secours FESF et MES.

Il s'agissait d'une demande forte de l'Espagne, qui cherchait à éviter que le plan de sauvetage de ses banques n'alourdisse sa dette publique au point de la rendre insoutenable.

col/sf/eg

PLUS:afp