NOUVELLES

USA: pas de décision sur la remise en liberté du tueur de Trayvon Martin

29/06/2012 02:39 EDT | Actualisé 29/08/2012 05:12 EDT

Un juge américain saisi d'une nouvelle demande de liberté sous caution de George Zimmerman, qui a abattu un jeune Noir de 17 ans Trayvon Martin en février dernier en Floride, a mis vendredi sa décision en délibéré.

Après une audience de trois heures au tribunal de Sanford, la ville de Floride où le meurtre a été commis le 26 février, le juge Kenneth Lester s'est retiré sans prononcer de décision ni indiquer quand elle serait prise.

Zimmerman avait bénéficié d'un régime de liberté conditionnelle en avril, mais il a été incarcéré début juin par le juge Lester, au motif d'avoir menti sur sa situation financière afin de faire baisser le montant de sa caution.

Cet homme de 28 ans, de père américain et de mère péruvienne, est accusé d'avoir abattu Trayvon Martin alors qu'il effectuait une ronde de surveillance dans son quartier. Il plaide la légitime défense mais est poursuivi pour meurtre et encourt la prison à vie.

La mort du jeune Trayvon Martin avait suscité un fort émoi aux Etats-Unis, où de nombreuses voix avaient dénoncé un crime motivé par des préjugés racistes.

L'audience de vendredi a été l'occasion pour la défense de Zimmerman de présenter une série d'éléments censés appuyer sa nouvelle demande de liberté sous caution.

Son avocat, Mark O'Mara, a appelé à la barre un expert juridique qui a dressé l'inventaire de la situation financière de Zimmerman. Me O'Mara entendait prouver que son client a fait le ménage dans ses comptes et que les reproches que lui avait adressés le juge à ce propos n'avait plus de raison d'être.

L'expert, Adam Magill, a expliqué que Zimmerman avait pu réunir 205.000 dollars via des dons et que, malgré de nombreux transferts, sa situation financière semblait transparente.

La défense a également fait citer le père Robert Zimmerman, en lui demandant d'identifier une voix appelant à l'aide dans un document audio enregistré le soir du crime.

"C'est totalement la voix de George", a-t-il affirmé. Ce témoignage contredit celui de la famille de la victime, selon qui l'appel à l'aide est le fait de Trayvon Martin.

pb/eg/lb

PLUS:afp