NOUVELLES

Une infirmière, Louise Chabot, succède à Réjean Parent à la présidence de la CSQ

29/06/2012 12:09 EDT | Actualisé 29/08/2012 05:12 EDT

QUÉBEC - Une militante syndicaliste de longue date, Louise Chabot, a été élue vendredi présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Mme Chabot était la seule candidate en lice pour succéder à Réjean Parent, parti à la retraite après avoir dirigé la CSQ pendant neuf ans.

Infirmière de formation, Mme Chabot est la première présidente de la centrale à ne pas être issue du milieu de l'enseignement.

Elle compte une trentaine d'années de militantisme syndical au sein de la CSQ et siégeait au conseil exécutif de la centrale depuis l'an 2000. Elle assumait les fonctions de 1ère vice-présidente depuis 2003.

En conférence de presse, Mme Chabot a dit vouloir lutter contre les restrictions budgétaires en éducation et contre la «violence et l'intimidation» qui sévissent à l'école.

Elle a aussi apporté son soutien aux enseignants qui manifestent aux côtés des leaders étudiants opposés à la hausse des droits de scolarité.

Même si la cause est controversée et divise les étudiants eux-mêmes, les enseignants ont des convictions personnelles et n'ont pas à observer un devoir de réserve, a-t-elle estimé.

La nouvelle présidente a aussi exprimé ses préoccupations quant à l'accessibilité aux services de garde. Le gouvernement, a-t-elle déploré, n'a toujours pas comblé le nombre de places promis il y a plusieurs années.

PLUS:pc