NOUVELLES

Un Américain grièvement blessé par des chimpanzés dans un parc sud-africain

29/06/2012 12:30 EDT | Actualisé 29/08/2012 05:12 EDT

Un primatologue américain a été attaqué et très grièvement blessé jeudi par des chimpanzés dans un sanctuaire sud-africain où sont recueillis des grands singes victimes de mauvais traitement, a indiqué vendredi un communiqué du sanctuaire.

Le chercheur, qui conduisait un groupe de touristes dans le célèbre parc Chimp Eden, près de Nelspruit, dans le nord-est de l'Afrique du Sud, a été identifié par les médias locaux comme Andrew Oberle.

Il se trouvait vendredi aux urgences de l'hôpital de Nelspruit "dans un état critique", selon une porte-parole de l'hôpital contactée par l'AFP.

"Quand nous l'avons trouvé, il était en position foetale et souffrait de graves blessures, des lacérations, des lésions cutanées, des amputations partielles de la tête aux orteils", a déclaré un porte-parole des services de secours sur place.

"Il a perdu une oreille, plusieurs doigts et orteils, il présente des blessures très profondes, sa peau et ses muscles ont été totalement arrachés sur une jambe et un bras, et il a des fractures", a ajouté ce médecin.

"Selon des témoins, deux chimpanzés l'ont attrapé par les pieds et l'ont traîné sous la clôture de leur enclos", a ajouté un autre secouriste.

Le parc n'a pas confirmé l'identité de la victime, mais a précisé qu'il était chercheur en anthropologie et primatologie, attaché à l'université de San Antonio, au Texas.

Chimp Eden, qui n'avait jamais connu d'accident semblable, est un sanctuaire qui héberge des chimpanzés arrachés au commerce illégal d'animaux de compagnie, d'activités de loisirs ou de viande de brousse.

Les chimpanzés ne vivent pas à l'état sauvage en Afrique du Sud, mais sont originaires d'Afrique centrale. Plus proches cousins de l'homme, ce sont des animaux sociaux, au comportement territorial, qui se livrent parfois de mortelles batailles entre mâles de tribus différentes.

En outre, souligne le parc dans son communiqué, "les chimpanzés de Chimp Eden ont souvent été horriblement blessés ou maltraités par des humains, et doivent en conséquence être traités avec précaution".

Le parc a été fermé, le temps de diligenter une enquête.

jg/cpb/aub

PLUS:afp