COLORADO SPRINGS, États-Unis - Le président américain Barack Obama est arrivé vendredi après-midi à Colorado Springs, où un violent incendie de forêt et de broussailles a tué une personne, détruit près de 350 maisons et forcé l'évacuation de dizaines de milliers de personnes cette semaine.

Il s'agit de l'incendie le plus destructeur de l'histoire du Colorado, et l'un des pires incendies à frapper l'ouest des États-Unis en plusieurs décennies.

Les conditions météorologiques favorables ont permis de freiner la progression des flammes dans la nuit de jeudi à vendredi. Le responsable des secours, Rich Harvey, a indiqué que les pompiers espéraient faire d'autres progrès vendredi.

Le chef de la police de Colorado Springs, Pete Carey, a annoncé jeudi soir que la dépouille d'une personne avait été retrouvée dans une maison où deux personnes étaient portées disparues. Il a précisé vendredi que les autorités recherchaient toujours «moins de 10 personnes» qui restent introuvables.

Barack Obama a décrété jeudi soir l'état de catastrophe majeure dans deux comtés du Colorado, ce qui va permettre de débloquer des fonds fédéraux. Le coût des opérations de secours et de lutte contre les flammes a déjà coûté 3,2 millions $ US.

D'autres incendies de forêt font rage dans d'autres régions du Colorado, ainsi qu'au Montana et en Utah.